L'ennui

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1249 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
You are here: Home » Psychologie » L’ennui… une utilité, une nécessité.
102 vu(s)
L’ennui… une utilité, une nécessité.
12 janvier 2010
[pic]

L’ennui peut être dévastateur, mais il est aussi source de rêverie, de découverte du monde, de découverte de soi. Chez l’enfant, l’ennui ouvre sur le monde extérieur ; chez l’adolescent, sur le monde intérieur. Il invite à la réflexion…

L’ennuipermet tout simplement de prendre de la distance vis-à-vis de soi-même et nous permet de réfléchir. L’ennui est donc source d’interrogation sur notre environnement. Cependant nous ne sommes pas égaux face à l’ennui, lequel est lié à des facteurs émotionnels et à des traits de personnalité. Des déficits de l’attention jouent donc un rôle essentiel.

La concentration comme remède à l’ennui

Ilconvient bien entendu de noter que chacun s’ennuie de temps en temps, et nous attribuons généralement l’ennui au fait que l’environnement est inintéressant et que nous n’avons rien à faire. Cependant rappelons que l’ennui est subjectif : certaines personnes s’ennuient rarement ! Les personnes qui s’ennuient facilement ont aussi plus de risques d’être dépressives ou de se droguer ; elles ont donctendance à être mal à l’aise en société et peu performantes à l’école ou au travail.

En 1951 le psychanalyste d’origine Autrichienne Otto Fenichel a identifié un type d’ennui qui résulte de la répression des désirs et des pulsions et qui conduit apparemment à une absence de but. Il opposait donc cet ennui dit «pathologique» à l’ennui normal qui apparaissait simplement quand nous ne pouvons pas fairece que nous avons envie de faire, ou quand nous devons faire ce que nous n’avons pas envie de faire.

Comme affirmé précédemment, certaines personnes s’ennuient plus facilement que d’autres, elles auraient donc besoin de plus de stimulations. Ces personnes ont de ce fait un plus grand risque d’être anxieuses, dépressives ou dépendantes aux drogues ou à l’alcool ; de se mettre souvent en colère,de manifester des comportements agressifs et d’avoir des difficultés dans leurs relations sociales ; ou encore d’être peu performantes au travail ou à l’école.

L’ennuie naitrait quand on est obligé de faire des efforts pour maintenir son attention. Mais elle s’immiscerait également quand on aurait à faire des tâches trop faciles.

Une étude réalisée sur les chauffeurs de poids lourdsparcourant de longues distances a révélé que les conducteurs qui jouaient à des jeux mentaux, par exemple compter les objets qui passent, disaient s’ennuyer moins que les autres. Une autre option proposée est de varier la route empruntée pour se rendre à son travail.

Encourager les enfants à se divertir en stimulant leur créativité et leur imagination et en évitant les distractions passives pourraitégalement réduire l’ennui. Nous offrons aux enfants beaucoup de divertissements sous forme de télévision et de jeux vidéo qui les empêchent de développer leur capacité à combattre l’ennui.

L’ennui permet en revanche de faire une pause et de tirer les leçons d’une expérience.

L’ennui, un moteur psychique

Parents, laissez vos enfants s’ennuyer !!! Ces moments où ils se retrouvent seuls aveceux-mêmes sont indispensables à leur construction psychique. Ils découvriront que leurs pensées suffisent à chasser l’ennui, ils apprendront à prendre de la distance par rapport à vous, cheminement indispensable vers l’autonomie.

Pour les enfants, l’ennui est nécessaire pour la construction de leur personnalité. Le doute par exemple, est un sentiment qui laisse perplexe et oblige à réfléchir,les pensées suffisent à meubler l’ennui.

Il faut cependant noter que la solitude n’est pas forcément synonyme d’ennui. Le jeu est une activité sérieuse, absolument nécessaire à la constitution du monde interne de l’enfant. Et à y regarder de plus près, le petit comme le grand font la même chose : laisser aller leur réflexion au gré de leur fantaisie.

Pour un enfant de 4 ans, la solitude est...
tracking img