L'entreprise japonaise depuis 1945

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1187 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’ENTREPRISE JAPONAISE DEPUIS 1945

Problématique : Une formidable synthèse japonaise, celle du Wakon Yosai, un système capitaliste original ayant pu être vu comme un modèle après 1945. Avec le passage à la mondialisation et la décennie perdue du Japon, on peut se demander si ce modèle est encore adapté ou viable. En se globalisant, l’entreprise japonaise s’est-elle normalisée à l’aune d’uncapitalisme anglo-saxon ou demeure-t-elle encore spécifique avec une 3ème synthèse ? Wakon ou Yosai, ou Wakon Yosai ?

I / UN SYSTEME ENTREPRENEURIAL EFFICACE AU POINT DE DEVENIR UN MODELE APRES 1945

A/ Une structure entrepreneuriale dualiste garantissant une flexibilité caractérisée par des relations étroites avec l’Etat au service de l’intérêt national

1) Une structure dualiste efficacequi assure la souplesse
 Zaibatsu démantelé par Mac Arthur, législation sévère (loi anti-trust, loi Wagner syndicale…)
 Mais REC avec la menace URSS, les EU contribuent à leur relèvement : ouvrent le marché, Yen, Dodge…
 Keiretsu de production (Entreprise principale et PME) ou financier (Main Bank, Sogo Shosha : Jigyo Shudan) + P. Croisées

2) Des entreprises en relation avec l’Etat dansle triangle de fer
 MITI (1949, planifie, régule, informe, règlemente, « catalyseur »), Mof (déter la pol éco)

3) Une entreprise au cœur de la stratégie de puissance voulue par l’Etat japonais
Protectionnisme éducateur, conso nationaliste, épargne privée stimulée
 Vol d’oies sauvages : Importation, ISI, IPE, Remontées de filières + Délocalisations

B/ Une entreprise intégratrice : unmode de gestion spécifique des RH

1) La Volonté de valoriser la culture d’entreprise est la résultante d’un choix volontaire et de mentalités particulières
Importance culturelle (Ushi, obéissance, hiérarchie respectée, consensus) + Volonté de les favoriser (« revanche »)

2) Une gestion spécifique des RH
 « 3 trésors sacrés » : emploi à vie (formation et salaire  Vs ardeur à vie),Séniorité, Syndicalisme maison (+ une gestion qu’un mode de contestation) : assure la productivité et une société assez égalitaire

3) Même s’il faut aussi rappeler la flexibilité de ce modèle original
 Emploi à vie (slmt 25% salariés) donc un système flexible car des ajustements au niveau des PME

C/ La gestion des Ressources matérielles est devenue un modèle exportable

1) La gestion desressources matérielles, par les entreprise obéit à la « production économe »
 3 « S » : Standardisation, Spécialisation, Simplification de Ford approfondis par Toyotisme (sur-mesure)

2) 3 grands principes la définissent
 Flexibilité des stratégies de produits et des processus de production pour s’adapter aux évolutions de la demande
 Qualité et juste à temps : Kanban (Taïchi), 5 zéros
Fluidité organisationnelle au sein de l’entreprise pour éviter le formalisme (les cadres bossent en réseau)

3) Ce système conduit à un système particulier dans la prise de décision et de contrôle au sein de l’entreprise
 Ringi Sho (consensus décisionnel), recherche de la  harmonieuse…

II / CETTE ORGANISATION DEMONTRE SES LIMITES A L’OCCASION D’UNE DECENNIE PERDUE QUI REVELE LES CONTRAINTE DELA MONDIALISATION POUR LES ENTREPRISES

A/ L’éclatement de la bulle révèle les dysfonctionnements du système entrepreneurial

1) Elle est pour partie due aux entreprises japonaises
 Avec l’endaka + politique d’argent facile : Alimentent les IDE et la spéculation immobilière avec leurs liquidités

2) La crise remet en cause à la fois la gouvernance à l’échelle de l’entreprise mais aussi sesrelations avec l’Etat
 Manque de contrôle interne et de contre-pouvoirs des actionnaires.
 REC du losange d’airain : capitalisme de copinage entre PLD, HF, affaires + Yakuzas

3) Donc les entreprises japonaises sont frappées
 Faillites,  profits, image écornée, Chômage : REC de l’emploi à vie …

B/ Plus fondamentalement la crise et la mondialisation semblent périmer les stratégies...
tracking img