L'eres des raves

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1136 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TCA2 2011/2012

Expression et Communication Commerciale

Sujet : l’ère des raves

Introduction :
Les « raves party » ou fêtes « techno » sont devenues un véritable phénomène de société depuis une vingtaine d’années. Réalité ludique pour certains, ces rassemblements de grandes ampleur d’amateurs de musique techno amplifiée génèrent néanmoins de nombreux problèmes d’ordre divers.
L’Etatmais aussi les municipalités, concernés par de telles manifestations sur leur commune sont donc en première ligne, car responsables des conséquences d’évènements qu’ils ne peuvent pas toujours maîtriser.
Après avoir étudié, dans une première partie, les « raves party » et leurs conséquences, nous verrons dans un second temps comment les pouvoirs publics se sont saisis de la question et qu’ellessont les limites de leurs actions.

I) Les « raves party » : Etat des lieux du phénomène

Comment se caractérisent ces « raves party » et quels problèmes génèrent-elles ?
Les « raves party » et fêtes « techno » sont des regroupements de plusieurs dizaines de milliers de personnes, organisés à l’origine de façon clandestine. Antérieurement à la réglementation et comme dans un jeu de piste,les participants étaient prévenus très peu de temps avant la manifestation, par téléphone portable, petites annonces codées ou par internet, de façon à éviter que les autorités aient connaissance de la date et du lieu du rassemblement.

A) Le début des « raves »

Document 3 : Longtemps marginales, les fêtes techno ont accédé peu à peu à la notoriété
Elles étaient au départ des rassemblementsnocturnes et plein air de copains amateurs de musique électronique. Médiatisées, ses fêtes ont pris une ampleur quasi incontrôlable, car personne ne peut mesurer le nombre de personnes qui afflux sur ses manifestations aujourd’hui.

B) Notoriété et instauration des Techno Parade

Document 2 : Techno : La deuxième Techno Parade a réuni 250 000 raveurs
La Techno Parade a été créée en 1998 àParis par l'association Technopol afin de revendiquer l’existence de la culture électronique.
Depuis sa première édition, la Techno Parade a beaucoup évolué. Aujourd’hui la parade, complètement appropriée par le grand public, est devenue l’occasion unique de faire la fête dans la rue au grand jour légalisé. Pour Technopol, et pour tous ceux que l’association soutient et défend, la parade resteaussi et surtout le meilleur moyen de pression médiatique pour faire passer des messages aux pouvoirs publics.
Tous les ans, un parcours différent est effectué dans la ville. Cet évènement a lieu lors des rendez-vous électroniques, le 2e samedi de septembre en règle générale et rassemble près de 400 000 participants chaque année

C) Les Conséquences et les Problèmes des « raves »

1) Lesproblèmes de drogues
Document 1 : La consommation d’ecstasy progresse massivement en France
La consommation d’ecstasy s’est rapidement popularisée en une dizaine d’années, et principalement dans les « raves » et en discothèque.

Document 7 : L’usage de l’héroïne se développe dans les raves et les boîtes de nuit
La notoriété et l’afflux de population d’âge jeune à ouvert aux dealeurs unnouveau marché. Effectivement, les « teuffeurs » veulent faire la fête toute la nuit sans s’arrêter. Alors quoi de plus naturel pour eux que la drogue. Cannabis, Ecstasy, Héroïne, Cocaïne, mésanphétamine,… toutes ses drogues sont monnaies courantes dans les raves aussi surnommés « Supermarché de la drogue »
2) Les problèmes d’hygiène publiques, les accidents et troubles d’ordres publics.
Document5 : Plusieurs accidents relancent le débat sur la réglementation des raves
Des accidents, des morts, des blessés, des overdoses, morsures de chiens, des arrestations pour possession d’armes blanches et enfin troubles publics.
Transition : C’est pour faire face à cette situation que les pouvoirs publics ont réagi, la nécessité d’une réglementation devenant de plus en plus pressante.
II)...
tracking img