L'etat entre politics, policies et polity, ou "comment sortir du triangle des bermudes?"

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 32 (7775 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'Etat entre politics, policies et polity, ou "comment sortir du triangle des Bermudes?"

Congrès de l'AFSP. ST 3. Grenoble. Septembre 2009

Jean LECA

-I-

Il paraîtrait que le dit "triangle" est un lieu maléfique où les bateaux se perdent faute de point de repère. Les politologues d'aujourd'hui perdent régulièrement de vue le vaisseau étatique "immergé" quelque part dans la mer desSargasses de la globalisation et de la gouvernance (surtout n'oublions pas d'ajouter "multi-niveaux" et "en réseaux"!) qui prétend détruire les approches "stato-centrées" (Marks, Hoogue et Blank, 1996; Wasserman et Faust, 1999; Papadopoulos, 2008), ce pourquoi ils passent régulièrement leur temps à le "retrouver" ou à le "ramener" (Weiss, L., 2003).

Commençons à la base en distinguant non pasles formes d'états mais les sous-disciplines qui l'étudient en France. L'Etat (ici la majuscule est toujours de rigueur mais je ne l'emploierai dorénavant que si je vise spécifiquement la situation française) apparaît dans trois d'entre elles (1).

1/ La sociologie politique étudie les politics, i/ ce qui se passe dans l'état, et particulièrement ses hauteurs gouvernementales, administratives etparlementaires, ii/ les positions sociales de ses élites, leur mode de recrutement par la reproduction mais aussi par l'élection ou l'occupation brutale du centre, iii/ leur compétition stratégique pour la conquête de positions; iv/ la formulation et la politisation des clivages sociaux, et enfin v/ l'interaction de l'état avec son "environnement" sociétal (elle est restée jusqu'à récemment assezindifférente à l'environnement international, ceci n'étant pas sans rapport avec la vision de l'Etat commune aux trois sous-disciplines en France et à laquelle on viendra plus bas). Les quatre derniers points incluent donc l'étude des groupes, partis et formes de mobilisation sociale faisant routinièrement ou brutalement irruption dans ce que les élites du champ de l'état jugent (ou sontcontraintes de juger) important.

2/ Les politiques publiques analysent les policies, ce qui se passe quand l'état "traite" des "problèmes" dans différents "secteurs" et quelles en sont les conséquences, voulues ou non, pour la production et la répartition de ressources ainsi que pour la satisfaction, rationnellement justifiée ou ressentie sans trop de raison, des "populations cibles", unifiées ou non,dans la même situation sociale ou non. Elles étudient donc le "faire" de l'état, who gets what, when and how?" (Lasswell, 1936), et comment ce "faire" est partie, ou non, d'une macro-logique permettant de repérer qui il sert et à quoi (2). L'enquête sur la montée en coordination, et donc en généralité, des politiques publiques est un chemin sablonneux et malaisé pour plusieurs raisons: lessecteurs n'ont pas le même statut ni la même importance politique; ils donnent lieu à des conflits aux enjeux et aux besoins divers difficilement regroupables autour d'un conflit, ou d'un besoin collectif central figurant en première place dans les enjeux saillants sortis des enquêtes d'opinion ou dans les plate-formes des candidats aux positions suprêmes; les secteurs sont constitués dans le temps et,en se superposant ils oblitèrent la logique d'ensemble supposée présider à leur articulation; enfin, et c'est peut-être le plus important, la montée en généralité est par excellence le travail des acteurs politiques qui font de la politics un jeu de confrontation publique au sein du monde des professionnels (insiders, leaders) et de ceux qui les suivent ou les poussent (militants, electeurs) et decompromis parlementaire plus discret et parfois public (Lascoumes, 2009) entre insiders, tandis que le jeu des politiques publiques est un jeu où la confrontation quoique visible est moins dominante au sein du monde de leurs professionnels même si elle va parfois de pair avec une confrontation bruyante mobilisant les troupes d'usagers ou d'outsiders. Dans la montée en généralité de la mise en...
tracking img