L'etranger, albert camus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (564 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Albert Camus, L’Etranger
L'Étranger est en partie la traduction romanesque des idées contenues dans cet Essai sur l'absurde. Apportant une réflexion sur la condition humaine .Met en scène Meursaultrappel enfant dépourvu de préjugés et semble indifférent au monde, ignore les interdits sociaux mais en revanche développe un rapport très sensuel par rapport aux éléments naturels. Le récit s’ouvresur la mort de sa mère, le lendemain narrateur oisif va aux bains et retrouve Marie ancienne collègue. Scène de désir physique. Comment la rencontre de Meursault et de Marie permet de présenter un êtreen communion avec la nature mais aussi un étranger pour les autres ?
I.LA RENCONTRE AMOUREUSE TRES SENSUELLE
- désir «  j’avais eu envie à l’époque » mouvement réciproque du désir « elle aussi jecrois » champs lexical du touché « j’ai effleuré ses seins », « je l’ai posé sur son ventre » champ lexical corps humain « ventre » « nuque »  « seins » « taille » = rencontre sous le signe d’neattirance très physique
- signe de plaisir « elle riait » consentement muet deviné « elle n’a rien dit »
-jeu des regards appartient au passé des personnages = reconnaissance
- évolution de la relationdans les mouvements, dans les positions « nous sommes restés longtemps… » = bien total « ventre de marie battre doucement »= sérénité, chaleur= communion avec la nature. « il faisait bon et, comme enplaisantant » = atmosphère douce, chaude, voir brûlante « quand le soleil est devenu trop fort », « j’avais tout le ciel dans les yeux et il était doré »=communion avec la nature il est bien.
Doncdésir (touché, corps), réciprocité du désir, consentement, les positions, communion des deux personnages + communion du narrateur avec les éléments naturels (Rapport direct).
II .L’ETRE ENIGMATIQUE
*Rencontre silencieuse peu de parole (actions dépourvues de parole), verbes d’actions. « j’ai pris le tram »= se rapportent au loisir, à la nage

* Passage au style direct = phrases qui...
tracking img