L'etranger - albert camus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1441 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Présentation du livre
« L'Etranger » d'Albert Camus.

L'ÉTRANGER
L'œuvre étudiée, “L'étranger”, fut écrite par Albert Camus en 1942. Ce titre est très significatif car le roman raconte l'historie d'un homme qui se sent un étranger dans la société. Ce livre se compose au total de 175 pages de la collection Blanche où la syntaxe est simple à comprendre et s'adresse aussi bien à des lecteursexpérimentés qu'à des apprentis. Le texte se compose ainsi en deux grandes parties où dans la 1ere partie Albert Camus favorise les courtes phrases alors que la seconde partie est axée principalement sur de longues description des scènes. Tout au long de ce texte le narrateur est interne, l'histoire se déroule sur plusieurs mois et lieux, en effet on distinguera dans l'ordre : à Alger, à la plageet enfin au tribunal, qui mènera le narrateur à son exécution.
ALBERT CAMUS
Écrivain, journaliste et penseur politique français, il est né en Mondovi, Algérie, en 1913. Jean Grenier, son professeur de philosophie, a influencé notablement ce penseur d'origine modeste, le faisant un grand représentant de l'Existentialisme. Il est l'auteur d'une œuvre qui se caractérise par la volonté de définir unemorale collective exaltant la solidarité humaine face au mal et à l'adversité. Il croyait à l'absurdité de l'univers, but il pensait qu'un ordre humain, fondé sur la justice, était la forme la plus sage de réagir contre cette irrationalité.
Il a lutté contre le communisme et, même s'il était né en Algérie, il a refusé de défendre la cause du Front de Libération Algerois. Lauréat du prix Nobelde littérature en 1957, Il est mort en 1960 d'un accident d'automobile.
Il a écrit des romans, comme L'étranger (1942), La peste (1947) ou La chute (1956), des essais comme Le mythe de Sisyphe (1942), et des pièces de théâtre comme Caligula (1944).

Titre de l'œuvre.
Selon moi Albert Camus a donné "L'étranger" comme titre car son roman raconte la vie d'une personne totalement "étrangère" à lasociété. Il ne se préoccupe pas des conséquences de ses actes et n'éprouve pas de sentiments. Il aurait put mentir au tribunal pour ne pas se faire condamné à mort mais il ne veut dire que la vérité, il refuse de s'intégrer dans cette société car il ne la connait pas, elle lui est étrangère. Il est ainsi en quelque sorte exclus de cette société.
Personne et temps.
Le récit est à la premièrepersonne, ce qui marque la place prédominante du narrateur. L'écrit est au passé composé. Le narrateur raconte de façon sobre les évènements, le discours est rapporté de façon indirecte, cela laisse la place au narrateur, lui laisse le droit de ne rapporter que l'essentiel. Au fil du roman, on va passer du journal au récit.
Dans la première partie, la chronologie est assez précise, on va de jour enjour, ou éventuellement, de semaine en semaine. Épisode après épisode, Meursault raconte ce qu'il a fait, il n'a pas beaucoup de recul, on n'a pas d'allusions à l'avenir et peu de retours en arrière. On se situe peu de temps après ce qui s'est passé.
Dans la deuxième partie, et même à partir du chapitre 6 de la première partie, le narrateur se situe plutôt après. Il a le temps de prendreconscience de ce basculement. Entre la dernière visite de l'aumônier et son exécution, il est situé «cinq mois» après le moment où ont eu lieu les évènements.
Dans quelques passages on a l'impression que Mersault se parle à soi même, il fait des réflexions dans une sorte de monologue intérieur.
Après le départ de l'aumônier, le présent s'installe et la pensée de Mersault se détourne juste pendantquelques lignes vers le futur.
Les personnages principaux.
Mersault est un employé de bureau à Alger. Il mène une existence médiocre limitée à la répétition mécanique des gestes quotidiens et à la recherche de sensations très primitives. Il vit dans une sorte de torpeur, une étrange indifférence. Au moment d'agir, de choisir entre deux activités, il dit souvent : « ça m'est égal ». Il représente...
tracking img