L'etranger

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1766 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 novembre 2008
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation
Albert Camus, L’Etranger


Sujet : Albert Camus a intitulé son roman L’Etranger. Dans quelle mesure Meursault (le personnage principal du roman) vérifie-t-il ce titre ?


Introduction

Le roman L’Etranger d’Albert Camus paraît en 1942. Dans ce livre diptyque, un homme, Meursault, nous raconte sa vie avant et après le meurtre qu’il a commis contre un Arabe. Dans la premièrepartie de l’œuvre, il est un homme libre ; tandis que dans la seconde, il est en prison en attendant son procès (au terme duquel il sera condamné à mort). Ce livre nous montre le cheminement de sa pensée.
Le terme central de cette œuvre est le mot « étranger ». Le dictionnaire définit cette notion comme quelque chose ou quelqu’un « qui est sans rapport, sans relation avec ». Dans quelle mesurepeut-on dire que Meursault est étranger par rapport à la société ? Est-il totalement sans rapport avec celle-ci ? Au contraire, est-il un individu tout à fait normal ? Dans un premier temps, nous verrons que Meursault peut apparaître comme une personne totalement étrangère (notamment à cause de son insensibilité). Toutefois, nous verrons ensuite que Meursault est un homme normal.


I -Meursault est un étranger

Lors de la première lecture, Meursault peut apparaître comme un homme anormal, étrange, en marge de la société.

A - Son absence de sentiments

Le premier aspect de la personnalité de Meursault qui est mis en valeur et qui peut choquer est son absence de sentiments. Au début du livre, Meursault apprend la mort de sa mère. La première chose qu’il veut savoir est le jourexact de la mort de sa mère (« Aujourd’hui maman est morte. Ou peut-être hier », page 9). Il se rend ensuite à son enterrement à l’asile. Au lieu d’être attristé par cette mort, comme le sont en temps normal les personnes qui doivent faire face à un deuil, Meursault, quant à lui, se préoccupe de détails : « Je prendrai l’autobus », « J’ai demandé deux jours de congé » (page 9)… Cette attitudeétrange se poursuit lorsqu’il entre dans la salle où repose le corps de sa mère. Encore une fois, Meursault est frappé par des détails sans importance : « C’était une salle très claire », « On voyait seulement des vis brillantes (…) se détacher » (page 13). De plus, Meursault évoque le cercueil de sa mère en disant que c’est « une bière » : l’article indéfini « une » montre que ce cercueil sembleêtre quelconque pour Meursault, c’est comme s’il contenait le corps d’un inconnu. Meursault semble donc tout à fait insensible à cette mort mais aussi à de nombreuses autres choses, comme par exemple être l’ami de Raymond (« Cela m’était égal », page 59)…

B - Un comportement et des sentiments anormaux

De plus, Meursault a des pensées et un comportement qui paraissent anormaux. Par exemple, sonattitude peut nous sembler immorale, irrespectueuse lorsqu’il se met à fumer dans la salle où repose sa mère. Meursault estime que « cela [n’a] aucune importance » (page 17). Ses propos semblent aussi anormaux, notamment quand il dit que « tous les êtres humains sains [ont] plus ou moins souhaité la mort de ceux qu’ils [aiment] ». Cette phrase choque profondément le lecteur. De par son attitudeet ses pensées, Meursault semble donc ne pas entrer dans le « moule » de la société, y être étranger.

C – Un meurtrier peu « banal »

Enfin, Meursault est un meurtrier peu « banal ». Le fait de tuer quelqu’un est déjà anormal en lui-même. De plus, Meursault n’avait aucune raison de tuer l’Arabe : celui-ci était inoffensif (donc pas de légitime défense car il n’avait qu’un couteau pour sedéfendre alors que Meursault avait une arme) et Meursault n’avait aucun mobile pour le tuer (il n’agit pas par vengeance par exemple). En outre, Meursault fait preuve de cruauté lorsqu’il tue l’Arabe car il tire d’abord une balle (qui est fatale donc il aurait pu s’arrêter là) puis trois autres, apparemment pour le plaisir de les voir s’enfoncer très facilement dans le corps inerte. Enfin,...
tracking img