L'europe de 1945 a 1961

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1228 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dès la fin de la Seconde Guerre Mondiale, le monde a été entraîné dans un autre conflit, la guerre froide. Celle-ci oppose deux nouvelles super-puissances : l’URSS prônant le modèle communiste stalinien et les Etats-Unis qui, eux, soutiennent un modèle libéral depuis 1941. L’Europe qui se trouve entre les deux opposants, concentre donc une grande partie des tensions ; chaque super-puissancesouhaitant obtenir l’appui de ces nations. Comment s’est déroulée la guerre froide en Europe ? Quelles en sont les grandes étapes ?
Après avoir expliqué comment la guerre froide a débuté en Europe (de 1945 à 1953), il s’agira de mettre en évidence les illusions du dégel (de 1953 à 1962).

Les premiers signes de cette séparation apparaissent très rapidement, notamment lors des conférences de paix deYalta en février 1945 et de Potsdam en juillet-août 1945, où les tensions sont très vives en ce qui concerne l’avenir et l’organisation de l’Europe. En mars 1946, Churchill, ancien Premier ministre du Royaume-Uni, alors en voyage à Fulton aux Etats-Unis (EU), prononce pour la première fois l’expression du « rideau du fer » qui sépare l’Europe en deux : l’Europe de l’Ouest et l’Europe de l’Est ; etveut prévenir l’opinion publique de la forte expansion du communisme en Europe, plus particulièrement dans les pays du Nord des Balkans comme la Yougoslavie.
En effet, en 1945, les communistes yougoslaves menés par Tito sortent vainqueurs de la guerre civile qui y avait éclaté, et prennent le pouvoir à la suite d’élections truquées. Cette même année et en 1946, l’Albanie et la Bulgariedeviennent des démocraties populaires. En revanche, la Pologne, constituée auparavant d’un gouvernement d’union nationale, ne devient communiste qu’en janvier 1947, grâce, cette fois, à la tactique du salami qui consiste à discréditer les hommes politiques non-communistes en prétendant qu’ils ont collaboré avec Hitler.

La formation des deux blocs en Europe se traduit également par une séparationidéologique. En effet, l’Europe de l’Ouest suit la doctrine Truman des EU, définie le 11 mars 1947, qui fait le constat d’un monde bipolaire et lutte contre le communisme. Le président américain met d’ailleurs en place le plan Marshall le 5 juin 1947 : c’est une aide financière permettant à certains pays (le Royaume-Uni bénéficie ainsi du quart de ces crédits) de se reconstruire rapidement en 4 ans, àla suite de la Seconde Guerre Mondiale. Cependant, pour l’obtenir, des pays tels que la France ou l’Italie ont du renvoyer leurs ministres communistes.
L’Europe de l’Est soutient, elle, la doctrine Jdanov de Staline, datant de septembre 1947 qui ne propose pas d’aide financière mais dénonce les EU comme le mal car alliée à des pays colonisateurs et dépositaire de la bombe atomique. Un organe deliaison entre tous les partis communistes est aussi mis en place : le Kominform.

Alors que la Pologne vient de passer communiste, la Tchécoslovaquie conserve sa démocratie libérale et son gouvernement d’union nationale lors des élections de mai 1946 ; le parti communiste n’ayant récolté qu’entre un tiers et la moitié des votes. Ainsi aux élections de 1948, comme la victoire des non-communistesétait prévisible, le parti communiste décide d’organiser un putsch (prise de pouvoir par les armes) : c’est le coup de Prague de 1948. La Tchécoslovaquie devient alors communiste, suivie de peu par la Hongrie.
Suite à cela, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France décident de réunifier les trois zones d’occupation en Allemagne en une seule et même zone appelée Trizone. Ils réinstaurentégalement en Allemagne de l’Ouest une monnaie nationale en 1948 (le Deutschemark) et leur attribuent une partie des crédits du plan Marshall. L’Allemagne de l’Ouest retrouve donc en grande partie sa souveraineté bien que les Etats occidentaux n’en aient pas informé l’URSS et ne l’aient pas consulté, ce qui est contraire aux accords de Yalta. Staline décide donc de riposter en décrétant le blocus de...
tracking img