L'europe en 1945, à l'issue de la 2e guerre mondiale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1323 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
L'Europe en 1945,
à l'issue de la 2e guerre mondiale

Introduction

Après la capitulation allemande signée à Reims et à Berlin en mai 1945, qui a mis fin à la Seconde Gerre mondiale en Europe, le vieux continent dresse le bilan du conflit.
Quelle a été l'ampleur des pertes humaines et des destructions matérielles, et avec quelles conséquences ?
Comment a été réglé le sort despays vaincus, en particulier celui de l'Allemagne ?
Quelles modifications de frontières ont été imposées par les vainqueurs ?
Dans quel état l'Europe sort-elle du conflit ?
À quels problèmes est-elle confrontée ?
Quelles sont pour elle les perspectives de l'immédiat après-guerre ?
I. Le bilan humain et matériel

1. Les pertes humaines

* Une Europe saignée et traumatisée parla révélation du génocide
Le nombre total des morts atteint 35 millions : près de 20 millions en URSS et 15 millions dans le reste de l'Europe.
Ce sont en majorité des civils, tués lors des bombardements ou victimes de la barbarie nazie : exécutions d'otages, représailles, massacres de villages entiers, déportations massives, extermination systématique et programmée dans lecadre de la « solution finale » de millions de personnes dont plus de 5 millions de Juifs

* Les séquelles démographiques
À la surmortalité qui a frappé davantage le sexe masculin, s'est ajouté pendant les années de guerre un déficit des naissances.
Dans les pays les plus engagés dans le conflit, l'ampleur des pertes humaines a entraîné une féminisation et un vieillissementde la population, ainsi qu'une baisse de la population active
Des millions de personnes ont été déplacées pendant et à l'issue du conflit, notamment en Allemagne, en Pologne, en URSS et en Europe centrale : populations fuyant les combats ; déportations ; prisonniers de guerre ; populations transférées ou expulsées.
Cependant la reprise de la natalité amorcée avant même la findu conflit, se traduit par un baby-boom de grande ampleur et de longue durée.



2. Les destructions

* Une Europe dévastée
Sur le plan matériel, le bilan est également très lourd.
Les pays les plus touchés sont l'URSS, la Pologne et la Yougoslavie, systématiquement pillées et dévastées par les nazis, et l'Allemagne où la plupart des villes ont été détruites.* Les problèmes de la reconstruction
Partout il faut reconstruire usines et logements, rétablir les communications, et faire redémarrer la production dans des conditions extrêmement difficiles.


II. Le réglement du conflit

1. Le sort de l'Allemagne vaincue

* Elle est réduite, découpée et occupée
Alors que l'Italie est épargnée parce qu'elle a changé de camp en1943, l'Allemagne dont le sort a été réglé par les Alliés lors des conférences de Yalta et de Potsdam, est ramenée dans ses frontières de 1937 :
- le territoire des Sudètes retourne à la Tchécoslovaquie ;
- le rattachement de l'Autriche à l'Allemagne ( Anschluss ) est annulé ;
- l'Alsace-Moselle et tous les territoires annexés au Reich hitlérien pendant la 2eguerre mondiale sont restitués ;
- en outre, l'Allemagne doit céder à l'URSS la région de Kœnigsberg en Prusse orientale, et à la Pologne le reste de la Prusse orientale.
La frontière germano-polonaise est ramenée à la ligne Oder-Neisse.
Elle est démilitarisée et découpée en quatre zones d'occupation : soviétique, américaine, britannique, française.
Sacapitale, Berlin, située au cœur de la zone d'occupation soviétique, est elle même découpée en quatre secteurs et soumise à l'administration quadripartite des Alliés.

* Elle est placée sous la tutelle des Alliés
L'administration est épurée.
Les criminels de guerre nazis sont poursuivis et jugés à Nuremberg par un tribunal militaire international qui prononce douze...