L'europe en 1945 (dissertation sciences-po)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5788 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Depuis l’été 1939, le monde connaît une grande crise : la Seconde Guerre Mondiale. Hitler, empreint de rêves de puissance et théories racistes, entraîne l’Europe, puis l’humanité entière dans l’horreur. La Wehrmacht remporte de rapides succès pendant trois années, attendu que la Pologne se trouve annexée très rapidement, que les redditions belges (en moins de huit jours) et françaisesinterviennent très vite après l’attaque nazie, et que les Russes reculent de plus en plus devant la poussée des colonnes de l’armée d’Hitler. Cependant, les Alliés reprennent l’ascendant à partir de 1942, avec notamment la pénible victoire de Stalingrad et l’entrée en guerre des Etats-Unis aux côtés du Royaume-Uni et de l’URSS. L’année 1945 marque la victoire des forces Alliées contre les puissances de l’Axe– qui ne compte à cette date plus que l’Allemagne et le Japon – ainsi que la libération de l’Europe occupée ou annexée par le Reich. Après six de guerre, dans laquelle, comme jamais, les droits de l’Homme ont été bafoués, reconstruire le monde tant physiquement que moralement s’impose comme une nécessite. Bien avant la capitulation nippone, Américains, Britanniques et Soviétiques envisagent unrenouveau pour la situation mondiale, et ce dès la conférence de Téhéran, première rencontre, en novembre 1943, entre les trois dirigeants des nations hostiles à la politique d’annexion d’Hitler. A Yalta et à Postdam, en février et en août 1945, le sujet est à nouveau à l’ordre du jour. Mais l’Europe, le continent qui s’est lancé dans les hostilités les plus meurtrières que l’Histoire ait connues,peut-elle véritablement s’en relever ?
Incroyablement meurtrie, elle semble, en outre, avoir perdu son hégémonie et la maîtrise de son destin. Nous sommes alors en droit de nous interroger : les conséquences de la Seconde Guerre Mondiale ont-elles conduit inexorablement à la Guerre Froide, comme s’il s’agissait, en cette année 1945, d’une passation de pouvoir entre l’Europe et les deuxsuperpuissances ?

En premier lieu, l’Europe en 1945 apparaît incommensurablement touchée par l’ampleur du conflit.
Tout d’abord, la population européenne subit gravement la guerre. Sur près de soixante millions de morts, plus de la moitié est européenne. Si à l’Ouest, les habitants comptent moins de victimes et semblent plus ou moins épargnées, l’Europe de l’est, en revanche, est réellement sinistrée. Eneffet, l’Allemagne dénombre sept millions de victimes, et l’URSS un tiers du nombre total de morts, soit 13% de l’immense population soviétique avant la guerre ! Quoi qu’il en soit, partout en Europe, les conséquences démographiques s’avèrent importantes : on observe l’apparition de classes creuses – un vieillissement de la population, puisque les soldats tombés au front n’excèdent pas unequarantaine d’années – et un déséquilibre entre le pourcentage d’hommes et de femmes. Toutefois, ces écarts se révèlent moins importants qu’en 1918, puisque de nombreux civils – 62 % des victimes – ont péri. Ces derniers ont bien souffert durant la guerre, du fait des changements de frontières pendant et après la guerre– 13 millions de personnes ont dû migrer – et surtout à cause de la déportation, etdes dures conditions de vie, provoquées par le rationnement ainsi que les bombardements, lot quotidien des civils pendant le conflit.
Ces attaques aériennes massives ont également contribué à affaiblir l’Europe. Dès 1939, l’état-major allemand fait grand cas de la puissance de son aviation, la Luftwaffe, qui joue un grand rôle, avec l’aides des blindés, dans la Blitzkrieg, à l’origine de la trèsrapide défaite française. Après un raid aérien britannique sur Berlin, en août 1940, l’armée de l’air allemande change de stratégie : elle ne se contente plus de soutenir la progression de la Wehrmacht, mais elle commence à cibler ses attaques sur des villes industrielles ou Londres. Le bombardement méthodique de la ville de Coventry fut si important, si meurtrier et si destructeur qu’il a donné...
tracking img