L'europe en 1945

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2282 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
L’année 1945 est charnière en Europe : elle marque la fin de la seconde guerre mondiale, et la construction d’un nouvel ordre. La seconde guerre mondiale fut, avant tout, Européenne ; en effet, au sortir de la première guerre mondiale, et donc dans l’entre-deux guerres, des idéologies opposées se développèrent en Europe : le fascisme (auquel adhérent finalement l’Allemagne, l’Italie et l’Espagnepar exemple), et l’idée d’une démocratie libérale (défendue notamment par le Royaume-Uni et la France). Le morcellement de l’Europe est visible en 1945. Et pourtant, des idées, voir même des projets furent développés dans l’entre-deux guerres concernant une union de l’Europe. A cette époque, le concept d ‘Europe est énoncé (ainsi, nous pouvons citer deux revues, relatives à ces idées : Europe etNouvelle Europe.). Ainsi, A. Briand, alors ministre des affaires étrangères énonce t’-il le projet d’une Europe unie. Toutefois, son projet d’une Europe dans laquelle des liens fédéraux seraient tissés, énoncé notamment à la conférence de La Haye, ou encore à l’assemblée générale de Genève en 1929, semble compromis en 1945 : l’Europe est ruinée. Le conflit est né en son sein. L’unité de l’Europesemble être une utopie, tandis qu’une « pluralité d’Europes » semble se révéler à travers les antagonismes. En quoi l’année 1945 marque t’-elle un tournant, et le passage dans une ère nouvelle pour l’Europe ?
La paix se prépare dans une Europe meurtrie par les conflits, et l’atrocité de cette « guerre de toutes les barbaries » (I). Toutefois, des désaccords et des tensions se font rapidementsentir entre les vainqueurs de la guerre ; dès la libération de 1945, l’ordre européen semble annoncer de futurs affrontements (II).

I/ Quelle paix en Europe en 1945 ?

A/ 1945 : Une Europe qui se prépare à la paix ?

En 1945, l’Europe se prépare à la paix. Toutefois, dès le mois de Juillet, des tensions se font sentir entre les Grands au sujet de l’organisation du nouvel ordre Européen.Tout d’abord, la conférence de Yalta s’inscrit dans la continuité des discussions engagées depuis 1943 (à Téhéran). Les trois Grands, Roosevelt, Staline et Churchill, se réunissent du 4 au 11 Février 1945. Chacun y échange sur sa vision de l’après-guerre. Des questions délicates sont abordées par ces trois protagonistes, tel le devenir de l’Europe. La seconde guerre mondiale n’est alors pas terminée.Des accords doivent être trouvés concernant une « reconquête » de l’Europe. Les trois Grands s’accordent sur le fait qu’ils seront garants, tant au plan politique, qu’au plan économique, de la reconstruction de l’Europe.Dès la conférence de Postdam, réunissant Churchill, Staline, Truman, qui se tint en Juillet et Août 1945, des divergences apparaissent visiblement entre les vainqueurs, notammentquand au sort de l’Allemagne, et au type de régime politique à y instaurer. La question Allemande était une question majeure en 1945. Lors de la conférence de Postdam, un accord fut trouvé quand à son partage : le pays, ainsi que sa capitale, furent découpés en quatre zones d’occupation. La dénazification, correspondant à une épuration des cadres de la société Allemande, s’y prépara. L’arméeAllemande y fut supprimée, en théorie « définitivement ». L’administration Allemande devrait se remettre en place progressivement, tout en restant soumise à un droit de contrôle de l’occupant. L’Europe se prépare à la paix : celle-ci est organisée par les vainqueurs de la guerre. En ce sens, Roosevelt, Churchill et Staline y tiennent une place prépondérante. Toutefois, les alliés démontrent bien queleur alliance est une alliance « de faits », de circonstances.

B/ Une année marquée par des règlements internes.

L’année 1945 marque la libération des territoires occupés, et la fin de la guerre. L’Allemagne capitula le 8 Mai 1945, à Reims. Le bilan de la guerre va pouvoir se faire. Certains Etats sont parvenus à se maintenir en dehors du conflit, tels la Suède, et l’Espagne ; Le bilan...
tracking img