L'europe en 1945

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2147 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sciences Politiques – Sujet d’histoire

L’EUROPE EN 1945

L’année 1945 marque un tournant dans l’histoire mondiale. La guerre mondiale fait rage en Europe depuis septembre 1939, et dans le Pacifique depuis décembre 1941. Alors que l’issue de ce conflit semble proche, les dirigeants des pays alliés, les préparent déjà le monde d’après-guerre, et décident, entre autres, du sort de l’Europe. Lapartie Ouest de celle-ci ayant été libérée progressivement depuis juin 1944, après avoir subi l’Occupation allemande, les Alliés, étatsuniens, britanniques et soviétiques, luttent toujours en Europe centrale et de l’Est. Dans quelle mesure, dans une Europe où tout reste à reconstruire, les événements qui surviennent en 1945 modifient-ils profondément la face du Vieux Continent ? Ce tournant dansl’histoire européenne se traduit par l’issue du conflit mondial et son bilan, qui révèle une Europe à remodeler, ainsi que par l’établissement d’un nouvel ordre mondial.


L’année 1945 évoque dans un premier temps la fin de la Seconde Guerre Mondiale, le 8 mai en Europe et le 2 septembre dans le Pacifique, ainsi que le visage de l’Europe alors. En Europe de l’Ouest, depuis le débarquement du6 juin 1944, les Alliés luttent contre l’Armée du IIIe Reich pour libérer l’Europe occupée, pendant que l’Armée Rouge repousse également l’armée nazie vers l’Ouest. L’issue du conflit est proche, et, du 4 au 11 février, les trois Grands, Franklin D. Roosevelt, Président des Etats-Unis, Winston Churchill, Premier Ministre britannique, et Staline, chef de l’Union Soviétique (URSS), futurs vainqueursde la guerre, se réunissent à Yalta, en Crimée, pour discuter de l’avenir du monde après la guerre, et plus particulièrement du sort de l’Europe, dont la libération s’effectue progressivement à l’Est et à l’Ouest. Bientôt, l’Armée Rouge pénètre dans Berlin, et quelques jours plus tard, alors que Hitler s’est suicidé dans son bunker, le Maréchal Keitel est contraint, le 8 mai, de signer lacapitulation sans condition de l’Allemagne nazie.
En Europe, le bilan de la guerre est terrible. On parle de 55 à 60 millions de victimes, et, pour la première fois dans l’histoire de la guerre, les civils en représentent la majorité. Cela s’explique en grande partie par le génocide de la Solution Finale et par les nombreux bombardements. En effet, on compte environ six millions de victimes des campsde la mort, et quarante-cinq millions de victimes des bombardements. Blessés, invalides, orphelins, veuves, et familles décimées viennent s’ajouter à ce triste bilan. Enfin, la guerre et ses nombreuses victimes sont à l’origine d’un important déficit des naissances.
Mais les dégâts matériels font également partie des conséquences désastreuses de la Seconde Guerre Mondiale. En effet, l’Europe payele bilan matériel le plus lourd, mises à part les villes d’Hiroshima et de Nagasaki, dévastées par les bombes nucléaires étatsuniennes. Terres et cultures saccagées, villes en ruines, sites de production détruits, voies de communication coupées, les bombardements, sabotages et affrontements armés ont fait des ravages dans le paysage européen. Tout est à reconstruire. Les relations entre Etatssont rompues, les productions industrielle et agricole sont ralenties, provoquant des difficultés d’alimentation et un manque de main-d’œuvre.
L’étendue des pertes humaines dues à la guerre laisse dans toutes les mentalités un profond traumatisme. La découverte, à leur libération, des camps de la mort et des chambres à gaz, suscite horreur et incompréhension. Pour la première fois, en 1945, lorsdes procès de Nuremberg, on emploie l’expression « crime contre l’humanité ». Certains survivants du génocide et des familles de victimes se lancent dans une « chasse aux nazis », afin de pourchasser et mener en justice les criminels nazis ayant fuit, la plupart du temps en Amérique du Sud, même si certains d’entre eux demeurent en Allemagne sans être inquiétés.
D’autre part, le monde est pris...
tracking img