L'europe et la france pendant la seconde guerre mondiale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4061 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'Europe et la France pendant la Seconde Guerre mondiale
INTRODUCTION

PucePour parler de l'Europe et de la France pendant la Seconde Guerre mondiale, la date de référence est 1942.

Cette date marque l'apogée des conquêtes allemandes en Europe. On peut alors parler d'une Europe hitlérienne où les nazis ont tenté d'instaurer un "ordre nouveau".

PuceLes nazis s'appuient pour organiser leurdomination de l'Europe sur quelques principes :

* Une politique raciste
* Une "vassalisation" des Etats européens
* Une exploitation économique de l'Europe, dans le but de fournir au Reich de quoi entretenir sa machine de guerre.

PuceDans ce contexte, certains européens ont choisi d'aider l'occupant, de collaborer avec les nazis. Une minorité s'engage dans la résistance contreles nazis, souvent au péril de sa vie. La très grande majorité des Européens cherche seulement à survivre.

L'exemple de la France sera plus précisément développé pour illustrer notamment la collaboration d'Etat et la résistance dans ses différentes formes.
'Europe et la France pendant la Seconde Guerre mondiale
I - L'EUROPE HITLÉRIENNE

PuceEn 1942, des conditions d'occupation qui sedurcissent
En 1942, les armées allemandes continuent de progresser en Europe de l'Est.
Au printemps 1942, la Wehrmacht lance une nouvelle offensive au sud de l'URSS. Lorsque Stalingrad est atteinte en septembre 1942, la résistance soviétique surprend les Allemands. La réaction en Europe est un durcissement de conditions d'occupation dans quasiment tous les pays dominés par les nazis. Le but est dedemander encore plus d'hommes, de matériel, de denrées aux territoires conquis.

PuceUne occupation de l'Europe désorganisée
La résistance soviétique à Stalingrad est d'autant plus surprenante que les conquêtes allemandes avaient été jusqu'alors très rapides. Cette rapidité avait même surpris les nazis qui avaient dû improviser l'occupation et remettre à plus tard leurs projets définitifs.

En1942, il n'y a pas de véritable plan d'ensemble d'occupation de l'Europe ce qui explique en partie la diversité des statuts des pays occupés.

A - Des statuts variables selon les pays

PuceA la tête du IIIème Reich se trouve la "Grande Allemagne"
Ayant pour point de départ l'Allemagne du Traité de Versailles, elle s'est agrandie de l'Autriche, des Sudètes, d'une partie de la Pologne, duLuxembourg et de l'Alsace-Lorraine. C'est un vaste territoire peuplée d'environ 100 millions d'habitants.

PuceLes protectorats
Il s'agit de la Bohême-Moravie (dont la capitale est Prague) et du "Gouvernement général de Pologne".

Ces territoires sont peuplés de Slaves, donc, dans la doctrine nazie, de "sous-hommes". Les protectorats constituent des réserves de main d'oeuvre et de matièrespremières pour les Nazis.

PuceLes Etats "alliés" de l'Allemagne
La Finlande, la Hongrie, la Roumanie, la Bulgarie, la Slovaquie et l'Italie sont les alliés de l'Allemagne nazie.

Ces pays sont dirigés par des régimes fascistes et autoritaires. En 1943-1944, ces pays deviennent de simples "satellites" de l'Allemagne.

PuceLes Etats "vassaux"
Le sud de la France, la Norvège, la Croatie sont occupéspartiellement par l'armée allemande.

Leurs gouvernements ont été le plus souvent installés par les Allemands ou mis en situation d'exécuter leur politique (ex. : gouvernement de Vichy en France ).

PuceLes Etats occupés
Ce sont le Danemark, les Pays-Bas, la Belgique, le nord de la France (puis le sud à partir de novembre 1942), la Serbie, le Monténégro, l'Albanie, la Grèce, l'Ukraine, lesPays Baltes.

Tous ces pays sont directement administrés par l'armée allemande.

PuceLes Etats neutres
Certains sont sous influence allemande parce qu'ils sont des dictatures (Espagne, Portugal, Turquie) ou parce que les intérêts économiques du Reich y sont importants (Suède, Suisse).

Puce Seul résiste véritablement le Royaume-Uni (à noter la neutralité bienveillante de l'Irlande à...
tracking img