L'euthanasie en france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1156 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 novembre 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
I ) Qu’est ce que l’euthanasie ?

A) DEFINITION

Étymologie:
L’euthanasie est un mot dérivé du grec composé du préfixe eu qui signifie "bien" et du terme thanatos qui signifie "mort" et signifie bonne mort, c'est-à-dire mort dans de bonnes conditions.

● À l'origine, l'euthanasie désigne le fait d'avoir une mort douce, que cette mort soit naturelle ou provoquée.
● Dans une acceptionplus contemporaine et plus restreinte, l'euthanasie est décrite comme une pratique (action ou omission) visant à provoquer particulièrement par un médecin ou sous son contrôle, le décès d'un individu atteint d'une maladie incurable qui lui inflige des souffrances morales et/ou physiques intolérables.
● Sa pratique relevant à la fois des domaines philosophiques, éthiques et légaux, son contenu exactet son acceptation sont générateurs de puissantes controverses et débats d'idées.
● L'euthanasie ne se définit pas par son moyen, puisqu'il peut y avoir euthanasie par une action directe telle qu'une injection létale ou simplement par omission de certains gestes relevant des soins fondamentaux, comme l'alimentation artificielle. Ce qui caractérise l'euthanasie est l'intentionnalité : provoquer ledécès d'un individu, avec des circonstances précises : maladie sans espoir de guérison et souffrances intolérables.

Euthanasie active et euthanasie passive
On distingue :
- l'euthanasie active, qui implique un acte volontaire commis par un tiers de sa propre initiative ou à la demande du malade ; - l'euthanasie passive, qui consiste simplement dans l'omission de thérapeutiques qui auraientpu prolonger la vie du malade ; On utilise parfois le terme d'euthanasie indirecte pour désigner un acte thérapeutique employé volontairement en dépit des risques très importants qu'il présente eu égard au diagnostic vital.
Euthanasie volontaire et euthanasie involontaire
L’euthanasie est volontaire : - lorsque le malade demande que l'on mette fin à ses jours car la vie est devenueinsupportable.- quand le patient refuse que l'on continue à le soigner (il est souvent atteint d'une maladie incurable à un stade terminal).- lorsque le malade demande qu'on lui administre un traitement qui diminue ses souffrances mais qui va hâter sa fin.L’euthanasie est involontaire : - quand le patient est dans l'incapacité de donner son accord.- quand on suspend un traitement jugé utile, qu’on « laissefaire la nature », ce qui n'est rien d'autre que le refus de l'acharnement thérapeutique.

B ) HISTOIRE : DE SON IDEE A SON APPLICATION

L'euthanasie n'est pas un problème nouveau et il n'est pas aussi lié qu'on le croit aux développements de la médecine moderne. Il suffit en effet d'être gravement malade pour cette question se pose. En effet, l'euthanasie est donc un problème persistant danslequel s'affrontent des idéologies de différents horizons. L'euthanasie ne posait pas de problèmes moraux en Grèce antique: la conception de la vie y était différente de la nôtre. Une mauvaise vie n'était pas digne d'être vécue, c'est pourquoi eugénisme (par exposition) et euthanasie ne pouvaient en général pas choquer. Hippocrate représente cependant une exception notable: il interdisait, dans sonserment, aux médecins toutes les formes d'aides au suicide.
● Le mot a été créé en 1623 par un médecin anglais, le Dr Bacon, pour apporter aux mourants une fin de vie digne, c'est-à-dire dans l'hygiène, la prise en compte de ses souffrances et une assistance spirituelle. Désormais, cet ensemble de pratiques est admis et reconnu, mais sous le nom de médecine palliative. C'est au cours du XIXesiècle que le sens du mot évoluera. De plus, le terme a souvent été détourné de son sens le plus courant. Les nazis, par exemple, parlaient d'euthanasie pour l'extermination des handicapés.

● En 1906, le Parlement de l’Ohio adopta le texte suivant :
« Toute personne atteinte d’une maladie incurable, accompagnée de grandes douleurs, peut demander la réunion d’une commission composée d’au moins...
tracking img