L'euthanasie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1553 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire :


• Ethymologie, distinction et histoire
• Législations
• Arguments pour ou contre
• L’affaire de Vincent Humbert
Conclusion et debat

L’Euthanasie
Intro. :

Éthymologie
L’euthanasie est un mot dérivé du grec composé du préfixe eu qui signifie « bien » et du terme thanatos qui signifie « mort » et signifie bonne mort, c'est-à-dire mort dans de bonnes conditions.Distinction
• euthanasie active : une thérapeutique est administrée dans le but d'abréger la vie du patient.
• euthanasie passive : un traitement est arrêté, ce qui a pour effet d'abréger la vie du patient.
• euthanasie indirecte: administration d'un produit mortifère dont la conséquence non recherchée est la mort du patient.
• aide au suicide (ce qui est différent de l'incitation ausuicide)
L'euthanasie peut être volontaire, non volontaire, ou involontaire :
• volontaire : lorsqu'un individu a la capacité mentale et physique de demander de l'aide pour mourir et qu'il le demande ;
• non volontaire : lorsqu'on ne connaît pas la volonté de l'individu ;
• involontaire : effectuée contre le gré d'un individu qui est conscient et qui s'oppose formellement à cette décision.Devel. :

Histoire
L'euthanasie n'est pas un problème nouveau et il n'est pas aussi lié qu'on le croit aux développements de la médecine moderne. Il suffit en effet d'être gravement malade pour que se pose cette question. L'euthanasie est donc un problème persistant dans lequel s'affrontent des idéologies de différents horizons.
L'euthanasie ne posait pas de problèmes moraux en Grèce antique :la conception de la vie y était différente de la nôtre. Une mauvaise vie n'était pas digne d'être vécue, c'est pourquoi eugénisme (par exposition) et euthanasie ne pouvaient en général pas choquer.
Hippocrate représente cependant une exception notable : il interdisait aux médecins toutes les formes d'aides au suicide.
Le mot a été créé en 1623 par un médecin anglais, le Dr Bacon, pour apporteraux mourants une fin de vie digne, c'est-à-dire dans l'hygiène, la prise en compte de ses souffrances et une assistance spirituelle. Désormais, cet ensemble de pratiques est admis et reconnu, mais sous le nom de médecine palliative. C'est au cours du XIXe siècle que le sens du mot évoluera.
Le terme a souvent été détourné de son sens réel. Les nazis, par exemple, parlaient d'euthanasie pourl'extermination des handicapés.
L’euthanasie est revenue au centre du débat social depuis le XIXe siècle. En fait à partir du moment où les progrès de la médecine au niveau des traitements physiques et du prolongement de la vie ont évolués. Cela a poussé l’État, la profession médicale, les philosophes et les théologiens à débattre du sujet de la qualité de la vie, et des droits pour un être humain dedéterminer le moment où cette qualité s’est dégradée tant qu'il devient acceptable et licite de mettre un terme à son agonie et sa souffrance.

Législation
L'euthanasie est autorisée, sous conditions, dans certains pays européens, comme la Belgique, le Danemark ou les Pays-Bas, pour certains malades atteints de maladies incurables, mais elle est de plus en plus tolérée dans les mêmescirconstances dans de nombreux autres pays. L'euthanasie est également autorisée dans les mêmes conditions que pour les pays mentionnés ci-dessus en Suisse par le biais de l'association Exit Suisse.

Législation sur l'euthanasie par pays =>
Allemagne - Belgique – Canada – USA – Finlande – France – Grande Bretagne – Grèce – Hongrie –Italie – Norvège – Pays Bas – Pologne – Portugal – Suède et la Suisse.
Cela peut vous paraître absurde que l’euthanasie soit légale en France comme nous à di PRENOM ci-dessus, je vais donc développer :
En France, la loi du 22 Avril 2005 relative aux droits des malades en fin de vie leur reconnaît le droit à mourir dans la dignité. La primauté...
tracking img