L'evolution politique de la france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5607 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cours

Histoire
L, ES, S

La mise en place de la IVe République
Le Gouvernement provisoire veut fonder une nouvelle république. Mais le général de Gaulle ne peut empêcher la lutte entre les partis.

De Gaulle et le retour des partis
• Un référendum a lieu le 21 octobre 1945. Les Français approuvent le Gouvernement provisoire et décident (96 %) que la prochaine Assemblée nationale sera «constituante ».
SFIO : Section française de l’Internationale ouvrière (socialiste) MRP : Mouvement républicain populaire (démocratechrétien) Tripartisme : le Parti communiste, la SFIO et le MRP représentent chacun un quart des voix. Les électeurs de droite votent pour le MRP, car les anciens partis conservateurs, compromis par la collaboration, ont quasiment disparu.

• Des électionslégislatives, qui ont lieu le même jour, amènent au pouvoir trois grands partis issus de la résistance, le Parti communiste, la SFIO* et le MRP* . Ils forment une coalition, le tripartisme* , et défendent un régime favorable aux partis. • Le Parti communiste, fier de son rôle pendant la Résistance, est un parti puissant. Maurice Thorez , Secrétaire général du PC, réclame les ministères les plus importants,mais de Gaulle les lui refuse. • De Gaulle démissionne le 20 janvier 1946 . Opposé à l’Assemblée constituante qui souhaite donner un grand rôle aux partis, il propose un régime présidentiel (discours de Bayeux), mais il n’est pas suivi.

La difficile adoption de la nouvelle constitution
• Un premier projet de constitution est présenté par l’Assemblée en mai 1946, mais les Français le repoussentpar un référendum. L’Assemblée est dissoute. La deuxième Assemblée constituante, élue en juin 1946, fait adopter de justesse le deuxième projet de constitution en octobre 1946 . • La IVe République commence. Le préambule reprend la Déclaration des droits de l’homme de 1789 et y ajoute les principes du CNR. De nouveaux droits économiques et sociaux sont définis (droit au travail, à la santé, àl’instruction).

L’évolution politique de la France

1/17

Les institutions de la IVe République
À cause des institutions et de l’absence de majorité absolue à l’Assemblée, la IVe République est marquée par l’instabilité gouvernementale .
Régime d’assemblée : régime où l’Assemblée législative a davantage de pouvoir que le gouvernement. L’Assemblée n’a été dissoute qu’une fois sous la IVeRépublique, en 1955.

Un régime d’assemblée*
• Le Parlement se compose de deux chambres : – le Conseil de la République est élu au suf frage indirect. Il n’a que peu de pouvoirs. En 1954, il reprend le nom de Sénat ; – l’ Assemblée nationale est élue pour cinq ans au suffrage universel direct et au scrutin proportionnel. Elle vote les lois et elle peut renverser le gouvernement (motion de censure).Elle est très difficile à dissoudre.

Un pouvoir exécutif faible
Le président de la République élu en 1947 est le socialiste Vincent Auriol.

• Le président de la République, élu pour sept ans par les deux chambres réunies en Congrès, désigne le président du Conseil, mais n’a aucun pouvoir réel . • Le président du Conseil dirige le gouvernement. L’Assemblée peut le r enverser à tout moment,même s’il vient d’être nommé.

L’évolution politique de la France

Des gouvernements instables
24 gouvernements se succèdent entre 1946 et 1958 : la durée moyenne d’un gouvernement est de six mois.

2/17

• Il n’y a pas de majorité stable : à cause du scrutin proportionnel , les partis représentés à l’Assemblée sont très nombreux et aucun n’a la majorité absolue ; ils sont obligés de formerdes coalitions, qui se divisent très souvent. • Les gouvernements, impuissants, sont renversés à chaque fois qu’une coalition éclate ; ils ont du mal à faire adopter les lois qu’ils proposent.

• La double investiture : dès 1947, le nouveau président du Conseil (Premier ministre) prend l’habitude, bien que rien ne l’y oblige, de demander à l’Assemblée un vote de confiance pour lui-même,...
tracking img