L'existence de l'inconscient est-elle compatible avec la liberté?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2024 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet : L'existence de l'inconscient est-elle compatible avec la liberté?

L'inconscient est l'ensemble des phénomènes psychiques qui échappent à la conscience lorsque notamment une ou plusieurs personnes prennent des décisions sans réfléchir se qui qualifie cet être d'inconscient. C'est pourquoi nous pouvons nous demander si « l'existence de l'inconscient est-elle compatible avec la liberté? » Or, l'inconscient et la liberté sont opposés étant donner qu'il faut tout d'abord être conscient afin de pouvoir être libre. L'inconscient nous empêche t-il d'être libres ? Sa connaissance peut-elle nous en libérer ? En quoi la prise de conscience des déterminations qui pèsent sur nous peut elle nous en libérer ?

Pour commencer, on doit se demander ce que signifie l'inconscient.L'inconscient désigne l'ensemble des phénomènes psychiques qui échappent à la conscience. Selon Freud, l'inconscient est formé des désirs et des pulsions c'est à dire qu'il est formé des choix que l'on fait rapidement, même trop rapidement et qui justement sont pris sans réflexion. Cependant quand à elle, la liberté est le droit d'exprimer librement sa pensée, d'aller où l'on veut et qu'en on veut. Il estvrai que couramment, la liberté est conçut comme le pouvoir de réaliser toutes nos envies, nos désirs et ce sans limites mais toutefois sa conception courante, nous conduit dans se sens à une impasse car on ne peut pas confondre les mots « liberté » et « indépendance ». De plus, la liberté ou nous pouvons même dire l'autonomie est un devoir pour l'homme. L'inconscient peut être caractériser commeune absence de contrainte car les décisions sont prises au moment présent sans avoir eu le temps de pouvoir peser le pour et le contre de celle-ci. Cela conduit ainsi à une impasse car si chacun fait se qu'il lui plaît alors au sain des sociétés humaines cela donne lieu à un état anarchique et c'est alors l'inconscient de chacun qui décide. C'est ce que soutient Rousseau dans Les lettres écrites dela montagnes : « Quand chacun fait ce qu'il lui plaît, on fait souvent ce qui déplaît à d'autres, et cela ne s'appelle pas un état libre ». L'être humain n'est pas l'auteur de ses forces irrationnelles, alors le pouvoir de les réaliser n'est pas la liberté. C'est ce que souligne Baruch Spinoza dans une Lettre à Mr. Schuler : « où les hommes se croient libre car ils ont conscience de leur désir,mais non des causes réelles qui les détermines à agir ». Il affirme ici, que la liberté est intelligible, conçue par la raison, et qu'il faut comprendre, en raisonnant, ce qui nous détermine et non laisser l'inconscient nous diriger. De même dans la Lettre à Mr. Albert Jacquard : « La liberté est sans rapport avec la possibilité de faire n'importe quoi pour la seule raison que l'on a envie de lefaire. Cela est le caprice ». Ce qui signifie que justement l'inconscient et la liberté sont opposés car l'inconscient est une action sans prise de conscience, sans réfléchir alors que la liberté est contrairement à ce que l'on croit couramment n'est pas le pouvoir de faire ce que l'on veut mais elle est le pouvoir de choisir et d'agir en toute connaissance de causes après justement un temps deréflexion. Freud a mis en évidence qu'il faut distinguer chez l'homme la pensée consciente et la pensée inconsciente. La pensée inconsciente provient des pulsions inconscientes alors que la pensée consciente procède de l'esprit qui est attentif à lui-même. Pour comprendre le psychisme humain, il a introduit la métaphore de l'iceberg c'est à dire que la conscience renvoi à la partie visible de l'iceberget l'inconscience à la partie invisible alors que la partie visible représente une partie infime par rapport à la partie invisible. En effet, Freud souligne alors qu'une grande partie du psychisme humain provient de l'inconscient. Pour lui, chez les êtres humains le rêve est considérer comme une communication avec les puissances surnaturelles, comme un désir. Selon Freud, il existe trois...
tracking img