L'expatriation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1973 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La mondialisation (globalisation en anglais) est le phénomène marquant de ces dernières décennies. Ce terme désigne le processus d'ouverture des économies nationales vers un marché devenu planétaire. La mondialisation aurait alors pour effet de développer des liens d'interdépendance entre hommes, activités humaines et systèmes politiques et ce d’une dimension mondiale. Elle prend par ailleurs desformes beaucoup plus variées que ce que laisse entendre sa commune réduction à la délocalisation : elle concerne de divers domaines et a des effets qui lui sont propres. Ainsi, les entreprises multinationales déterminent leurs choix stratégiques au niveau du monde, en comparant les avantages et inconvénients que leur procurent les différentes solutions nationales possibles. La mondialisationcontribuerait donc en partie à l'expansion des échanges et des interactions humaines et passerait parfois par des transferts internationaux de main-d'œuvre ou de connaissances.

La mondialisation est un concept aux dimensions multiples au cœur duquel se trouve l’internationalisation des entreprises. Ce phénomène est particulièrement d’actualité dans la mesure où les dirigeants d'entreprises sontaujourd'hui confrontés à une concurrence mondiale et doivent ainsi inclure dans leur réflexion stratégique la dimension internationale. En outre, si nous pouvons apercevoir d'importantes différences dans leur degré d'internationalisation, de nombreuses entreprises affichent la même volonté de développer leur activité à l'international. Leur organisation tout entière doit alors être repensée afin des’adapter et gérer au mieux ce changement. C'est ainsi que même les ressources humaines de ces entreprises se sont trouvées restructurées.
Selon Weiss (1990) , de la multinationalisation des entreprises ressortent deux questionnements majeurs, à savoir l’exportation de la gestion des ressources humaines et le transfert des personnes. La première problématique concerne la fonction RH elle-même, etrenvoie au « transfert, pertinent ou non, des pratiques d’une entreprise dans ses filiales […] qui peuvent revêtir une signification différente dans d’autres cultures ». Ainsi, les études sur la gestion d’une organisation multiculturelle ou plus largement les recherches comparatives sur la gestion des ressources humaines se multiplient. Notre mémoire se concentre alors sur la deuxième approche,c’est-à-dire la mobilité professionnelle des personnes au-delà de leur frontière, l’expatriation.

Dans sa définition la plus simple, l’expatriation renvoie à une action et à son résultat. L’action d’expatrier quelqu’un apparaît, d’après la définition du Petit Robert, comme un acte d’obligation à quitter sa patrie et les synonymes seraient « bannir », « exiler », « expulser ». Nous pouvons nousdemander si cela signifie que les entreprises qui expatrient leurs collaborateurs, en particulier leurs managers, utilisent la force, la persuasion, et que ceux-ci ne sont jamais volontaires pour partir.
La réponse est peut-être dans le verbe réflexif, s’expatrier, qui pour les personnes signifie « quitter sa patrie pour s’établir ailleurs », d’après la définition proposée par le dictionnaire LeGrand Robert. S’expatrier, c’est aussi quitter le lieu de ses racines, de ses origines pour aller ailleurs. Dans ce verbe réflexif, plusieurs idées apparaissent qui sont des indices quant au caractère plus ou moins volontaire de l’expatriation. D’un côté, il s’agit d’un verbe d’action, dont le sujet est bien le manager lui-même. En ce sens, l’expatriation n’a rien d’obligatoire, le manager agit delui-même. D’un autre côté, l’idée de s’exiler ou de se réfugier renvoie à une dimension dure et difficile de cet acte, puisqu’il s’agit de se séparer de sa patrie ou de son chez-soi.
Une dernière dimension apparaît à travers l’une des définitions que propose Le Petit Robert , à savoir quitter sa patrie pour s’établir ailleurs. Il s’agit de la durée. En effet, lorsque quelqu’un s’établit quelque...
tracking img