L'experience et la connaissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (292 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Moreau Timothée TES1

L’expérience nous apprend-elle quelque chose ?

Intro

« Une des formes de l'expérience est souvent définie comme l'action permettant notamment à unscientifique de tester une théorie. Une expérience précède toujours une observation, une description du monde sensible, visant à établir une théorie à partir de cette expérience.On a coutume de dire que sans expérience toutes les théories n'ont aucune valeur. C'est pourquoi, l'expérience apparaît comme le fondement de la connaissance humaine. Pouraccroître sa connaissance et s'instruire, l'expérience ne suffit pas, l'homme doit atteindre un savoir, une connaissance bien plus élevée : il peut y parvenir avec la Raison.

C'estpourquoi, on peut se demander si l'expérience instruit. En cherchant à décrire le monde sensible, n'est-elle pas source d'illusion ? L'expérience est-elle source de connaissance? Peut-être faire confiance à l'expérience pour s'instruire ? »

I) L'expérience, source prépondérante de connaissances

II) La connaissance humaine n'est pas fondée surl'expérience mais sur la raison

Dans la mesure où la raison énonce des normes, elle nous donne des règles d'action qui régulent notre comportement. Elle nous permet ainsi de voirclairement le but que nous voulons atteindre et de mettre en œuvre des moyens adéquats. Mais elle nous donne aussi les moyens de vivre en accord avec nous-mêmes, avec lesprincipes que nous nous sommes fixés pour conduire notre vie. En ce sens, elle nous permet de discerner les valeurs morales et leur hiérarchie : elle nous montre d'une part ce que nousacceptons, admirons, recherchons, et d'autre part ce que nous ne pouvons tolérer, ce que nous refusons et rejetons. C'est là sa fonction morale discriminante.

Conclusion
tracking img