L'externalisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (279 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
On sait aujourd’hui que l’externalisation ne s’improvise pas. Et si l’on a
longtemps beaucoup appris de l’industrie dans ses méthodes et process, à
l’inverseaujourd’hui, l’industrie est en train de comprendre à travers ses
démarches de qualité comment les services, qui sont au cœur des relations
humaines, ont apporté une innovationextraordinaire dans lesdites relations
et dans la diffusion des valeurs.
L’externalisation doit être conçue dans une vision stratégique, à la fois large
et offensive. Ilfaut dépasser la vision à court terme malthusienne de
l’externalisation et l’entreprise doit désormais affirmer son projet pour
améliorer sa chaîne de valeur. Il faut enoutre repenser la stratégie de
différenciation en intégrant les atouts de l’externalisation et savoir monter des
alliances sur des points stratégiques pour permettre àl’entreprise de décu-
pler ses capacités. Le débat lié à la conservation de la maîtrise des activités
clés reste quant à lui ouvert, de même que la question de lataille critique.
L’externalisation demande en outre à être managée très spécifiquement, et
cela reste à inventer.
Les enjeux économiques, sociaux et organisationnels sontétroitement imbri-
qués et ne peuvent être traités séparément. En effet, avec ou sans transfert
de personnel, l’externalisation entraîne toujours de profonds changements etdes ruptures ; c'est d'ailleurs la raison pour laquelle on y a recours, dans le
but avoué de provoquer une amélioration. Il ne faut donc pas s’étonner de
réactions decrainte ou de résistance. La solution à cela est la concertation,
la négociation, l’anticipation, et le respect des salariés qui ont eux-mêmes
beaucoup à y gagner.
tracking img