L'hindouisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (367 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Hindouisme_

Char de procession pour le pélerinage de la Kumbhamela, en 2001L’hindouisme, ou sanātanadharma (Sanskrit devanāgarī: सनातनधर्म - « Loi Éternelle »)[1], est l'une des plus vieillesreligions du monde encore pratiquées. Son origine remonte à la civilisation de l'Indus (Sindhou), première manifestation de la culture indienne apparue aux environs du IIIe millénaire av. J.-C.

Avecprès d'un milliard de fidèles, l'hindouisme est actuellement la troisième religion la plus répandue dans le monde après le christianisme et l'Islam.

La pratique hindouiste est issue d'une traditionorale très ancienne.
La particularité de l'hindouisme est de n'avoir ni prophètes ni dogmes centraux. Cependant, les hindous croient en l'autorité du Veda, qui, selon la Tradition, furent révélés parBrahmā aux hommes, grâce à la « vision » des Rishis.

L'hindouisme se présente comme un ensemble de concepts philosophiques issus d'une tradition remontant à la protohistoire indienne.

Cettereligion a assimilé les croyances et les philosophies venues des nombreuses conquêtes et invasions qui se sont déroulées sur le sous-continent indien. En conséquence, l'hindouisme a beaucoup évolué aucours du temps, des cultes phalliques ou de déesses-mères, présent dans la religion harappienne, à sa forme triadique, en passant par le védisme aryen, polythéiste et aniconique, et le brahmanisme ;néanmoins, cette façon de segmenter l'histoire de l'hindouisme a ses limites (les sources historiques sont faibles), et à relativiser : d'ailleurs, les hindous ne l'acceptent pas, et voient leur religioncomme un ensemble de croyances, de rites et de sagesses qui viennent d'un passé immémorial, – ensemble religieux tirant son unité par le fait que la première des valeurs – valeur suprême qui sous-tendtoutes les autres – doit être l'ahimsâ ; il n'y a pas de civilisation hindoue si la première des valeurs de cette même civilisation ne demeure pas l'ahimsâ.

Au-delà du syncrétisme théologique,...
tracking img