L'histoire de la folie a l'âge classique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3791 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Michel Foucault « L’histoire de la folie à l’âge classique ». |
Chapitre IV naissance de l’asile. |

[Sélectionnez la date] |

Introductions.
Biographie de l’auteur
Ses ouvrages.
« on connais les images »
Présentation des structures psychiatriques au XVIIIème siècle.
La genèse de la retraite et de Bicètre.
Fait historique.Représentation de la folie.
Le social comme élément de guérison.
La méthode de Tuke.
Concepts religieux.
La culpabilité
La situation familiale.
L’espace Pinelien.
Un raisonnement moral.
Le couple « patient-médecin »
Conclusion
Annexes.
Les quakers.
Le mysticisme.

Introduction :

Biographie de Foucault.
Michel Foucault, normalien, est agrégé dephilosophie en 1951. Avec sa thèse « l'histoire de la folie », il adopte la méthode des historiens pour nourrir son analyse philosophique. Réunissant une multitude de documents, il tente une « archéologie du savoir » dont le but est de faire la généalogie de concept comme la folie, la sexualité, la délinquance et le pouvoir.
Paul-Michel Foucault naît à Poitiers le 15 octobre 1926 dans unefamille bourgeoise. Son père est un chirurgien imminent qui a de grandes espérances de voir son fils le rejoindre dans cette profession. Il fait ses études secondaires, d'abord au lycée de Poitiers puis chez les « bons pères » au collège Saint Stanislas. Après la guerre et l'occupation allemande, Foucault échoue une première fois au concours d'entrée à l'Ecole normale supérieure (ENS), rue d'Ulm àParis, où il est finalement reçu en 1946.
La vie quotidienne de Foucault à l'Ecole normale est difficile et mouvementée; en partie à cause de son homosexualité mal vécue à une époque où cette conduite sexuelle est mal acceptée, il souffre de dépression grave et tente à deux reprises de se suicider. Il développe à la même période une fascination pour la psychologie dont il obtient une licence en1947. Il suit parallèlement les conférences de Merleau-Ponty et rencontre Louis Althusser (philosophe marxiste) qui le prépare à l'agrégation et influe à son adhésion (1950-1953) au Parti communiste français. Mais Foucault quitte le parti alors que les conditions réelles d'existence en Union soviétique, et notamment l'existence des Goulag, commencent à être révélées.
Reçu à l'agrégation dephilosophie en 1951, Foucault est nommé à Lille, où il dirige jusqu'au 1955, l'institut en psychologie. Il commence alors à lire Nietzsche, lecture qui exercera une influence décisive sur son œuvre et délaisse progressivement le marxisme et la phénoménologie. En 1954, Foucault publie son premier livre, Maladie mentale et personnalité, qu'il désavoua par la suite notamment pour son approche marxiste.Foucault fait alors la rencontre de Georges Dumézil qui propose au jeune normalien un poste de lecteur à l'université d'Uppsala (Suède). Il profitera de la solitude pour rédiger sa thèse de doctorat: Folie et déraison. Histoire de la folie à l'âge classique. Il passe ensuite deux années à Hambourg (1958-1960) avant d'être élu maître de conférences à la Faculté de Clermont-Ferrand. En 1961, il soutientsa thèse de doctorat. Il devient, en 1962, professeur de philosophie à l'Université de Clermont-Ferrand.
En 1966, il publie Les Mots et les Choses, qui connaît immédiatement un immense succès et qui le rattache aussitôt au courant du « structuralisme » au côté de Jacques Derrida, Claude Lévi-Strauss et Roland Barthes. Après une année à Tunis, Foucault revient à Paris lors des événements de mai1968. Il participe à la création de l'Université « expérimentale » de Vincennes où il enseigne en 1969 et 1970. Il publie, en 1969 L'archéologie du savoir
En 1970, il est élu au Collège de France comme professeur d'Histoire des systèmes de pensée, un titre choisi par lui. Son engagement politique s'est alors accru. A la suite d'une grève de la faim de certains militants « gauchistes », Foucault...