L'histoire des voyages de scarmentado

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1805 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
QUESTION 1 :

Nous allons étudier dans l'extrait de l'Histoire des voyages de Scarmentado, la leçon que la poète essaye de nous communiquez, pour celà nous allons désignez dans cet extrait les passages qui nous premettront de la trouver.

Scarmentado est passionné de voyages comme nous montre cet exemple : "Le désir de voyager me pressait toujours.". (l. 63)
Au fil de la lecture, nousdécouvrons son parcourt. Dans cet extrait, il se rend en Hollande comme dans cet exemple : "J'allais en Hollande." (l. 1) puis en Espagne comme cet autre exemple : "Je m'embarquai pour l'Espagne." (l. 16) enfin, il passe par la Turquie : "J'avais compté finir mon tour de l'Europe par la Turquie." (l. 63-64) et à la fin de cet extrait Scarmentado fuit la Turquie pour l'Iran : "Je m'enfuis vite en Perse."(l. 94) pensant qu'il n 'aura plus aucun problème avec les habitants de ce pays mais il va vite changer d'opinion...

Pour commencer, Scarmentado commence par visister la Hollande et dès qu'il arrive, il a une drôle de surprise comme nous le montre cet exemple : "On coupait la tête à un veillard (...) qui avait le mieux mérité de la République." (l. 2 à 4). Dans cet exemple, cet homme était untrès bon homme politique qui pensait que : "On peut se sauver par les bonnes oeuvres aussi bien que par la foi." (l. 7-8). Le peuple n'était pas d'accord avec lui, il disait que le bon temps ne durerait pas toujours.
Ensuite en Espagne, les croyants d'une religion différente de cette soutenue était brûlés comme le montre cet exemple : "Quarantes personnes (...). C'étaient des Juifs qui n'avaientpas voulu renoncer absolument à Moïse, c'étaient des Chrétiens (...), en faveur des frères hiéronymites." (l. 31 à 36). Dans cet exemple, on parle de 3 religions, la religion Juives puis la religion Catholique et enfin on indique qu'il y a aussi des moines.
Le personnage principal fut condamné à une forte amende à cause de quelques mots qui avait prononcé : "Je me souvins de mes indiscrètesparoles. J'en fus quitte pour la discipline et une amende de trente mille réales." (l. 52-53). Dans ce pays, il y a un réel manque de liberté puis une facination qui se fait autour de la religion comme le montre cet exemple : "Il paraît qu'on avait égorgé, ou brûlé, ou noyé dix millions d'infidèles en Amérique pour les convertie." (l. 59-60), ils ont été tuer car ils appartiennent à une autrereligion que la leur.
Enfin en Turquie, les autres religions que la religion officielle du pays se battent jusqu'à la mort comme le montre cet exemple : "Les Chrétiens Grecs et Chrétiens Latins étaient ennemis mortels." (l. 74). Il y a une sorte de tyrannie : "Le grand Virzin portégait dans les Garec (...) pour avoir souper chez le patrioche Grec." ( l. 77 à 83), celà nous montre que l'une desreligions prennaient le pouvoir toutes les autres personnes qui avaient un lien avec une autre étaient tout de suite condamné.
Pour terminer, Scarmentado se refugeait en Iran mais il y avait une autre contrainte, on lui demandait s'il préfèrait les moutons blanc ou les moutons noir. "On crut que je me moquais des deux partis (...), il m'en coûta encore grand nombre de requins pour me débarrasser desmoutons." (l. 100 à 103), il a une fois de plus donné de l'argent pour qu'on lui laisse la vie sauve.
La morale de cet extrait est que les religions créent l'injustice, l'intolérance et la tyrannie parmi les hommes.

QUESTIONS 2 :

Nous allons étudiez tout les liens entre cette lettre : Lettre à Monsieur le comte d'Argental et de l'extrait L'Histoire des voyages de Scarmentado.

Pourcommencer, nous allons étudiez la lettre faite à Monsieur le comte d'Argental, Calas est accusé d'avoir tué son fils c'est pour cette rason qui risque de se faire exécuté mais selon les témoignages de ces autres enfants qui sont contre cette arrestation car pour eux il n'est pas coupable comme le montre cet exemple : "Tandis ques ses quatres autres enfants crient qu'ils étaient le meilleur des...
tracking img