L'histoire du vote

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5720 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Partie II : L’entretien et la transformation de l’ordre politique.
L’ordre politique n’est pas quelque chose de figer. De même, dans un ensemble de pays donné, les régimes politiques ainsi que les institutions politiques peuvent être changé en fonction des rapports de force entre différents groupes sociaux. Néanmoins, il ne s’agit pas de rabattre le droit sur la lutte des classes mais de direqu’au sein même des élites, il y a des groupes ayant des intérêts divergents et s’affrontant autour de la définition de la loi.
C’est le cas de Charles Beard qui montre que la Constitution des Etats-Unis est le produit d’un rapport de force entre différentes fractions des élites américaines de l’époque.
C’est aussi le cas aussi de Brigitte Gaïti qui nous montre que la Constitution de la VèmeRépublique est le produit de rivalités fortes au sein de l’Etat et entre différentes fractions des élites économiques, intellectuelles…
Une grande partie de la lutte se joue dans la capacité à mobiliser des groupes sociaux extérieurs au jeu politiques et dans la capacité à entretenir l’ordre politique. On distingue différentes formes de participation à la vie politique : le vote (formes departicipation les plus légitimes), manifestation, grèves… (formes de participation les moins légitimes) On distingue le vote et la manifestation.

Chapitre 3 : La participation électorale :
Tous les régimes politiques tendent à mettre en avant un modèle idéal qui s’accompagne d’une forte contrainte à se conformer au modèle du parti. Cela se fait dans les régimes autoritaires mais aussi dans lesrégimes démocratiques : conception du citoyen idéal qui est celui d’un individu susceptible de se faire une idée par soi même et de l’exprimer par le vote.
Cependant, les sciences sociales apportent un certain nombre de démentis en montrant en quoi le comportement des individus, notamment leur comportement politique n’est pas dénué de détermination sociale échappant à l’individu. Il n’est donc pastant l’électeur rationnel qu’on voudrait qu’il soit. Ainsi, les sciences sociales sont alors soupçonnées d’être anti-démocratiques même si elles contribuent à la démocratie et qu’elles participent à la libération d’un individu de tout ce qui pourrait l’empêcher d’agir de manière rationnelle.
I. L’invention du suffrage universel :
Le suffrage universel est devenu une habitude et l’acte devoter se fait sans y penser. Il n’y a que dans des cas exceptionnels où l’on constate que le vote n’est pas quelque chose qui va de soi ; où l’on constate que c’est une construction sociale, une série de constructions matérielles.
Ex : élection du président George W Bush qui à quelques milliers bulletins près a montré que le vote est le résultat d’un ensemble d’opérations humaines.

AlainGarrigou s’est intéressé à l’histoire de l’apparition du suffrage universel, des pratiques de vote du XIXème au 20ème siècle.
Ainsi, il nous explique que le vote est un long apprentissage social. En effet, au XIXème siècle, il existait une série de manuels pour apprendre aux électeurs comment voter. Ainsi, le nombre de citoyens à voter se multiplie avec l’extension progressive du suffrage universel.De plus, au XIXème siècle, l’académie des sciences a établi que si on avait instauré le suffrage universel masculin, il aurait fallu trop de temps pour compter les voix que ce suffrage était voué à l’échec. La proclamation des résultats (comptage des bulletins) n’a pu être faite dans des délais raisonnables qu’à partir des années 1914. Avant il faut attendre plusieurs jours pour connaitre lerésultat du scrutin.
Aujourd’hui, il semble relativement naturel que les opérations de vote se déroulent dans des écoles ou dans des endroits qui nous apparaissent comme neutres politiquement.
Cependant au XIXème siècle, il n’y avait pas autant d’écoles et celles-ci n’étaient pas perçues comme neutres politiquement car elles incarnaient la politique de la République. Ainsi, au début de la IIème...
tracking img