L'histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1147 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Thème 10: L’histoire

I/ Qu’est-ce que l’histoire:
A) un mythe:

Le mythe est toujours le récit de la création d’une réalité ou d’un comportement qui représente un enjeu pour l’homme. C’est l’histoire par laquelle on peut passer du monde profane au monde sacré (dimension religieuse du mythe).
Mythe cosmogoniques => origine de l’univers.
Le temps profane apporte à l’homme une conscience dumal, de la souffrance et de la mort. Ce n’est pas un temps réel, la vrai réalité c’est celle du divin. Le mythe, c’est l’histoire des dieux en espérant pouvoir sortir du monde profane pour revenir aux sources du monde. Quand on fait de l’histoire on abandonne le mythe.

B) la mémoire:

La mémoire: conservation du passé, souvenir du temps.
Elle ne donne pas des images (rôle del’imagination).
Sans dimension temporel, je ne suis pas dans un acte de la mémoire. Le souvenir est ce qui reste gravé en nous d’un évènement vécu. Le terrain de la mémoire est un terrain affectif. Charge affective: plus un évènement à une intensité forte, plus il occupe une place considérable dans notre vie.
Il y a une vérité subjective de la mémoire, puisque c’est ce que l’on a vécu: choses réelles. Lasouvenir restitue non pas que le côté objectif de l’évènement mais la totalité de ce qui a été vécu. L’histoire n’est pas la mémoire car elle doit s’appuyer sur une connaissance objective. Mais elle ne peut pas se passer de conservation de la mémoire.
L’histoire permet de discuter, on peut l’observer de différents points de vues et donc avoir des interprétations différentes. Il faut unir le passédes hommes pour régler des problèmes.

C) la science et l’histoire:

Texte de Cournot: les conditions de l’enchainement historique sont un enchainement accidentel d’évènements dont la cause est intelligente et intelligible.
=> la science: elle décrit un phénomène (= universel): fait dont toutes les phases s’enchainent et se succèdent selon les lois nécessaires de la nature. Quand je connaisles lois de la nature, je connais les phénomènes, donc je peux les prédirent, il n’y a pas de hasard.
=> l’histoire n’est pas une science: elle traite des évènements (=singulier), non des phénomènes.
L’histoire n’est pas un coup du hasard, pas de cause à effet, pas de liens intelligents entre des évènements du hasard. Elle est de l’ordre de la contingence et non de la nécessité. Le contingent,c’est ce qui arrive et qui aurait pu être autrement. Le nécessaire, c’est ce qui arrive et qui ne peut pas être autrement. Il y a du hasard dans l’histoire, contingence de la nature. L’intelligence que nous mettons à vivre est la cause des histoires. Le monde a toujours une partie contingente.

II/ Pourquoi faire de l’histoire?
A) la vision grecque de l’histoire:

Les grecs se sont détachés desmythes. Ils ont fait de l’histoire car ils ont fait de la philosophie. Il faut démystifier le monde pour laisser place à l’histoire.
Hérodote, 1er grand historien: «En présentant au public ces recherches, je me propose de préserver de l’oubli les actions des hommes, de célébrer les grandes et merveilleuses actions des grecs et des barbares.»
La philosophie donne une certaine conception de lanature. Les grecs ont la vision que la nature est éternelle (éternité de la matières,..).
Interrogation sur la mort: elle semble rendre vain et inutile tous les efforts qu’on fait pour vivre. Cette prise de conscience de la mort met l’homme en décalage avec la nature, ça rend sa vie absurde. Puisque tout est éternel sauf l’homme, il est alors un être hors de la nature. L’homme est un animalmétaphysique: il connait la mort et s’interroge sur son existence. Hérodote raconte l’histoire pour définir l’homme, pour garder l’essence des individus. L’histoire est l’occasion de figer pour l’éternité le sens de la vie des hommes.

B) la vision moderne:

L’homme devient responsable de son propre salut, ce qu’il va faire dans sa vie détermine la suite. À l’époque de Descartes, il apparait...
tracking img