L'histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3124 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’HISTOIRE

INTRODUCTION :

Pouvoir former des notions abstraites et les fixer dans les mots du langage, ouvre à l’homme la capacité de mémoriser le passé, de le retenir et de le transmettre, soit oralement, soit par écrit. C’est ainsi que se constitue un héritage culturel où chaque génération bénéficie des acquis et des expériences des générations précédentes. La possibilité d’orienterl’avenir en fonction de choix faits dans le présent, dépend étroitement de la référence à cet héritage. Parce qu’il possède la conscience réfléchie, l’homme, écrit Schopenhauer « n’est pas borné comme l’animal, au seul présent de l’intuition », il anticipe ce qui n’est pas encore et retient ce qui n’est plus. La conscience de soi comme conscience historique est ainsi constitutive de l' être humainet c’est pourquoi, il lui est essentiel de connaître son passé pour comprendre le présent et, dans une certaine mesure, le maîtriser. Mais, cette connaissance du passé ne va pas de soi et suscite bien des questions dont les principales sont les suivantes :
1) Une connaissance objective du passé est-elle possible ? Quelles sont les difficultés du métier d’historien ?
2) Les événements auxquels onreconnaît, à un moment donné, une importance suffisante pour que leur soit attribuée une portée historique, ont-ils un sens ?
3) Si le passé est ce qui est révolu et ne peut être changé, à quoi bon vouloir le sauver de l’oubli ?

I LE TRAVAIL DE L’HISTORIEN.

A) La distinction de l’événement et du phénomène
Si l’histoire est la connaissance des faits humains qui ont eu lieu dans le passé,elle se distingue des autres sciences :
1°) dans la mesure où ces faits ne sont plus.
2°) dans la mesure où elle s’intéresse à ce qui les particularise.
Ce ne sont donc pas les éléments communs à plusieurs événements qui sont l’objet de l’intérêt de l’historien ; mais, c’est l’attention à tous les détails qui font de l’événement, un événement unique, singulier, qui jamais ne se répétera telquel. En ce sens, le fait historique est toujours un fait daté, contrairement au fait scientifique qui, expurgé de tout ce qui le singularise n’est plus que l’exemple d’une généralité exprimé dans une loi qui est : la formulation d’une relation constante entre des variables. Par exemple, la loi de la chute des corps à la surface de la terre, loi découverte par Galilée, établit une relationconstante entre l’espace parcouru par n’importe quel corps, son poids et sa vitesse, exprimée dans la formule mathématique suivante: e=½ gt²
Le fait scientifique n’est donc pas un événement, mais un phénomène identique à tous les phénomènes qui relèvent des mêmes lois. Il est alors facile d’opposer l’historien qui s’intéresse à l’éruption d’un volcan qui a eu lieu dans tel endroit, à telle date et quis’est manifesté avec tel effet sur l’activité humaine, du géologue qui ne voit dans l’éruption d’un volcan que ce qui se répète identiquement et qui fait de cette éruption particulière, un exemple qui confirme la régularité des phénomènes volcaniques.
Il est alors évident que l’histoire n’est pas une science de la même nature que la physique ou la chimie…Celles-ci énoncent des lois universellestandis que l’histoire rapporte des faits singuliers uniques. L’histoire serait-elle une connaissance ni certaine ni rigoureuse ?

B) La reconstitution et l’interprétation des faits.
La connaissance historique est la connaissance d’une réalité qui a existé, qui n’existe plus et n’existera plus jamais; mais, dont il subsiste encore des traces. Le premier travail de l’historien consiste àreconstruire les faits à partir des traces, documents, témoignages afin de pouvoir la reconstituer. Ces témoignages doivent être soumis à une critique très rigoureuse pour s’assurer de leur authenticité, de leur sens et de leur valeur, en les confrontant entre eux et en les soumettant au jugement critique des autres historiens.
Une fois les faits bien établis sur la base sûre de la critique des...
tracking img