L'homme dans l'infini, blaise pascal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (365 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Pascal, Les Pensées, p.172, l'homme dans l'infini

Prob : Par quels moyens, Pascal, définit-il la place de l’homme dans l’univers ?
I.L’homme dans l’universa) l’infiniment grand (lignes 1 à 14)
b) l’infiniment petit (lignes 20 à 27)
II.L’homme perdu dans l’universa)l’homme, être faible
b) qui a besoin de Dieu pour accéder à la vérité.


I. a) -Progression du raisonnement qui part de l’homme pour arriver à l’infiniment grand, leraisonnement s’élargit progressivement, il le fait de manière artistique : métaphore du soleil : « cette éclatante lumière »
-Champs lexical de la grandeur et de l’infini : « éternel,…sphère infinie, le centre est partout…. »
-Utilisation de longues phrases complexes par Pascal qui traduisent la complexité de l’univers : 6 premières lignes, 5 propositions qui s’enchainent :« ….que,…qu’il…et que…. ». Comme si Pascal mimait l’infinité de l’univers.
-Utilisation du subjonctif, donne une dimension injonctive au texte, Pascal est convaincu de son raisonnement.b)-L’homme parait minuscule car pascal le compare à un ciron, à l’image de l’homme, un ciron est constitué : « de veines, de sang, des jambes,… »
-Il y a une symétrie avec le 1erparagraphe, le raisonnement est le même : Pascal parle d’abord de l’homme pour arriver à l’infiniment petit : « extrême petitesse ».
-Symétrie également dans l’utilisation du subjonctif(voir I.a))
-Champ lexical de la petitesse : « divise,.. .Les plus délicates….la petitesse de son corps…plus petites… »
-Impression d’infinité : « des veines dans ses jambes,du sang dans ses veines, des humeurs dans ce sang,… » redondance des mots : sang, veines,… contribue à cette impression d’infinité.



II.a) -L’homme est donc cerné par ces deux...
tracking img