L'homme et la culture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6041 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les conditions de structuration et d'évolution
Les différents éléments d'une culture s'articulent les uns par rapport aux autres selon des principes structurants et des hiérarchies de valeurs qui varient d'un groupe à l'autre. Par exemple, la culture juive s'est structurée en fonction de principes religieux dont découlent tous les autres aspects. La civilisation phénicienne était basée sur lecommerce maritime, etc. Dans beaucoup de cas, les conditions géographiques (mer, montagne, désert, steppe, etc) ou économiques (sol riche ou pauvre, existence ou non de richesses minières, etc) jouent un rôle déterminant dans la constitution de l'identité culturelle et dans son évolution (désertification, épuisement du sol, migration des animaux, découvertes technologiques, etc). Mais les culturesévoluent également sous l'influence d'autres cultures. Les contacts peuvent être pacifiques (échanges commerciaux et artistiques, notamment), mais ils sont plus souvent conflictuels. Les sociologues appellent acculturation le fait, pour les membres d'une culture donnée, d'adopter contre leur gré des éléments d'une autre culture. Les conquêtes militaires sont souvent suivies de stratégiesd'acculturation, d'assimilation, voire de destruction culturelle pure et simple. Quelquefois, les conquérants s'approprient des éléments culturels des peuples dominés (c'est le cas, nous l'avons évoqué, de la Rome antique qui a été beaucoup marquée par la Grèce conquise).
On peut émettre le principe que face à une agression interne ou externe, une culture donnée lâche du lest plus facilement sur deuxpoints :
[pic] Sur les éléments périphériques par rapport à son ou ses principes structurants. Par exemple les cultures à base religieuse cèderont plus vite sur la morale courante ou sur les rites que sur les dogmes fondamentaux.
[pic] Sur les produits culturels, qui permettent davantage de faire varier la lettre sans changer l'esprit (la mode, l'architecture, etc).
En effet, en cas de dominationculturelle, les produits culturels peuvent servir de fusibles pour empêcher que l'essentiel ne soit atteint : ils supportent plus aisément l'évolution, le brassage culturel, l'accommodation au goût du jour. L'âme bretonne n'est pas fondamentalement modifiée parce que la galette de sarrasin, rebaptisée crêpe, est consommée dans toutes les parties du monde avec des épinards, des artichauts, des moulesou de la confiture, etc (2). On peut même penser que cela sert la notoriété de la Bretagne. Mais il arrive fatalement un moment où, à force d'altérer les produits culturels, les principes fondamentaux subissent des atteintes graves et compromettent l'identité même du groupe social concerné. Cela ne veut pas dire que toute évolution profonde soit impossible : comme les hommes, les civilisationsnaissent, vivent et meurent. Mais une communauté culturelle se doit de surveiller le seuil de rupture entre son identité profonde et ses productions les plus caractéristiques. Que dire quand l'évolution ne concerne plus les produits culturels, mais les principes les plus constituants de l'identité culturelle (pacte culturel) ?
Hervé Collet, sociologue, rédacteur en chef du site Internet du COLISEE.| |

(1) Malinowski, un des pères de l'anthropologie moderne, appelle cet aspect le procès culturel. Nous préférons, pour notre part, un nom plus évocateur pour le grand public. Le pacte culturel est à la culture ce que le contrat social de Rousseau est à la société tout entière. Nous avons évité le mot contrat parce que nous ne sommes pas sûr que tout soit contractuel dans une culture.
(2)Originellement, la galette bretonne se mangeait exclusivement avec du beurre (salé). Certains ajoutaient des oignons et du lait baratté (caillé). Les crêperies touristiques, depuis une trentaine d'années, se sont inspirées des pizzas italiennes, en ajoutant aux galettes toutes sortes d'ingrédients au goût du jour.

Les différentes approches de la culture
Thomas Stearns Eliot, poète anglais...
tracking img