L'homme rationnel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4282 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’Homme Rationnel Entre Mythes et Réalités.

1 Théories des organisations

Sommaire
Introduction Définition de la rationalité I. Les courants rationalistes
1. Courant classique
a) Théorie d’A.Smith b) Théorie de M.Weber

2. Courant néoclassique
a) Principes de l’école néoclassique b) Concept de R.Lucas

II. Les courants antirationalistes
1. Critique de J.M.Keynes 2. Modèle deB.Billaudot 3. Modèle de H.Simon

Synthèse Conclusion Discussion

2

Théories des organisations

Introduction :
Depuis maintenant plusieurs décennies, les sciences sociales et plus particulièrement les sciences économiques placent la rationalité au cœur de leurs recherches. En témoigne le nombre de prix Nobel attribués aux économistes qui ont consacré la majeure partie de leurs travaux àl’analyse des choix individuels, je cite entre autres (John Maynard Keynes en 1974, Herbert Simon en 1978 et Robert Lucas en 1995). Au fait, la question n’est pas uniquement du ressort de ces célèbres économistes ; car l’actualité regorge d’évènements qui ne manquent pas d’interpeller quant à la présupposée rationalité des agents économiques : prise de risque inconsidérée sur les marchés financiers parcertaines grandes banques ou certains traders, variation brutale des cours boursiers, surendettement des ménages américains, ou encore l’épuisement des ressources naturelles … Si la rationalité (ou l’irrationalité) occupe de ce point de vue une place aussi importante dans les comportements et dans les études qui visent à en rendre compte, le concept mérite cependant qu’on s’interroge dans unpremier temps sur l’homme rationnel existe-t-il vraiment ? A-t-il déjà existé ? La rationalité, ne serait ce pas là un idéal ? Pour se faire nous verrons en premier lieu les courants qui ont soutenu le postulat de la rationalité, par la suite ceux qui ont critiqué ce postulat pour enfin aboutir à une synthèse sur ce thème qui a fait tant de polémique au fil des temps.

3

Théories des organisations Définition
Selon M. Allais, " un homme est réputé rationnel lorsqu’il poursuit des fins cohérentes avec elles-mêmes en employant des moyens appropriés aux fins poursuivies " On peut aussi retenir la définition de F. Hahn selon laquelle un homme est parfaitement rationnel si la décision qu’il prend est telle qu’aucune autre ne peut lui procurer des conséquences préférables à celles résultantde son choix Autrement dit, être rationnel c’est adopter le comportement le plus approprié sous formes de choix afin d’atteindre les objectifs fixés. On fera observer qu’il s’agit là d’une perspective de moyens et non de fins puisque l’analyse porte sur la façon dont l’agent mobilise des ressources diverses pour atteindre un but. Dit comme ça, ça peut paraître un petit peu difficile à assimiler,Pour résumer, nous rapporterons que la rationalité désigne l’aptitude d’un individu à adapter les moyens aux fins d’une manière optimale.

4

Théories des organisations

I. Les courants rationalistes
1) Le courant des classiques
a) Théorie d’Adam Smith

Des classiques aux néo-classiques, bon nombre d’auteurs et grand penseurs ont placé le thème de rationalité au centre de leurs réflexionsindividuelles .Ce thème apparait d’abord avec Adam Smith au 18e siècle dans son célèbre traité « Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations ». Pour lui La recherche de l’intérêt personnel ne constitue pas un obstacle au bienêtre de la société. Au contraire, c’est précisément la poursuite par chacun de son propre intérêt qui permet de réaliser l’intérêt général. Dans sonœuvre parut en(1776), il précise : « nous attendons notre dîner de la bienveillance de notre boucher ou de notre boulanger mais de la considération qu’ils ont de leur propre intérêt .Nous nous adressons non pas à leur humanisme mais à leur égoïsme, nous leur parlons pas de nos besoins mais de leurs intérêt ». C’est l’intérêt personnel qui sans le savoir et sans le vouloir, finit par mener...
tracking img