L'homme s'accomplit-il dans le travail ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3243 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’homme s’accomplit-il dans le travail ?

La question de l’accomplissement de l’homme dans le travail ne fait que ressurgir de plus en plus fréquemment dans une société qui fonde la valeur individuelle au sein d’un groupe, qu’est la société, par le travail. Si l’on peut associer le travail à l’ennui, on peut aussi le lier à du plaisir. L’homme en société se voit contraint d’exercer un travailpour subvenir à ses nécessités. C’est cette ambivalence des termes que l’on associe au travail qui justifie le bien fondé de la problématique, l’homme s’accomplit-il dans le travail ? Cela revient à se demander si l’Homme en tant qu’être doué de raison par essence s’épanouit, se réalise, se développe dans le Travail ?
En premier lieu il s’agira de montrer en quoi le travail peut permettrel’accomplissement de l’homme.
Il serait alors intéressant de voir ensuite dans quelle mesure le travail peut rendre l’Homme « aliéné » ou lassé, et en quoi le travail n’est-il pas la seule solution pour que l’homme s’accomplisse. Puis il s’agira enfin de montrer que si le travail permet à l’Homme de s’accomplir dans sa condition, en quoi à l’inverse il lui permet d’aspirer à un bonheur et à une culture del’esprit.



L’homme est un être doué de raison, par essence. C’est-à-dire qu’il est capable de prendre conscience à la fois de lui-même et du monde qui l’entoure, d’assimiler des faits et de les mémoriser, cela dans le but de développer son esprit. L’homme est un être avant tout perfectible. Par nature, parce qu’il est doué de raison et qu’il est le seul être de la nature à en être pourvu,l’homme s’écarte de l’ordre naturel parce qu’il ne fonctionne pas par instinct. Cela implique qu’il n’a aucune connaissance instinctive d’une part, et qu’il doit apprendre et mémoriser chaque chose. Et d’autre part cela implique qu’il réfléchit par rapport au monde qu’il entoure et qu’il agit en dehors des règles de la nature, qu’il utilise celle-ci à ses besoins, à ses fins, et pour la parfaire.C’est cette perfectibilité qui fait le propre du travail. Car au départ, l’homme travaillait pour modeler les objets de la nature à ses fins, pour perfectionner sa survie, pour améliorer la réussite de ses besoins. Le travail est avant toute chose une création de l’homme. Par exemple lorsque l’homme construisit les premières lances pour chasser, elles lui permirent de pouvoir tuer à distance etavec précision les animaux qui allaient leur servir à manger et à se réchauffer, sans risquer de se blesser en les approchant de trop près. Ainsi le travail sert donc naturellement l’homme car lui est le fruit de sa raison, il lui permet d’utiliser la nature à ses fins.
Mais le travail faisant partie intégrante de l’homme, il n’est pas qu’un moyen mais aussi une fin en soi. Car lorsque l’hommetravaille il raisonne, il cultive sa pensée. L’objet que l’homme vise à créer à partir du travail doit être pensé, puis élaboré. L’homme doit réfléchir à la façon abstraite de l’objet qu’il veut créer, il doit avoir une image empirique de cet objet, et doit user de sa raison, de ses connaissances déjà mémorisées pour parvenir à sa construction. Mais il doit aussi chercher d’autres façons d’arriver àcette élaboration, et cela le conduit donc à cultiver son esprit, à apprendre de nouvelles techniques, de nouvelles façons de travailler.
Il faut alors s’intéresser quelques instants à l’idée de la technique, qui est elle aussi le fruit de la culture par le travail. En effet, lorsqu’elle évolue elle est la preuve que d’une part l’homme travaille de façon intense, car la technique prend du tempspour évoluer et est proportionnelle à la quantité de travail fourni par l’homme, et elle est d’autre part nécessaire et inévitable lorsque l’homme travaille car elle lui permet de gagner de la perfection dans ses créations et du temps dans la réalisation de celles-ci. L’homme ne peut échapper à la technique s’il veut progresser dans son travail, elle constitue une sorte d’étape, un échelon à...
tracking img