L'homme s'accomplit t'il dans le travail ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2707 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
POLETTI Bernard
Né le 6 septembre 1971 à Marseille
Domicile: Sainte-Luce

PARCOURS UNIVERSITAIRE
Après un baccalauréat scientifique, j’ai entamé des études supérieures.
DEUG Sciences et structures de la matière : Université de MONTPELLIER
Licence et Maitrise de Physique du semi-conducteur: Université de MONTPELLIER
DESS Microélectronique: Université de BORDEAUX

PARCOURS PROFESSIONNELAvant de travailler dans l’enseignement, j’ai travaillé dans le privé.
D’abord, à Schneider Electric. Je travaillais dans le domaine de l’analyse de défaillances.
Cette activité était je le confirme passionnante, car en ligne droite avec mon cursus initial.
Par la suite, j’ai travaillé en Belgique. Par contre, cette fois, relatif changement.
Il s’agissait de gestion de bases de données pourune société prestataire de services bancaires.
Puis, vient l’enseignement. On dira que tous les chemins mènent à Rome !
J’exerce à l’AMEP depuis l’année 2000.

L’ENSEIGNEMENT
Ce métier me plait énormément, car transmettre mes savoirs s’est révélé être une passion.
Mon gout pour la matière enseignée n’en rajoute que plus de plaisir.
De plus, l’établissement dans lequel j’enseigne l’AMEP meconvient parfaitement.
En effet, j’y côtoie de nombreux collègues partageant une envie constante, celle de la
réussite des élèves.
Mon but est en fait de permettre à un nombre le plus élevé possible de jeunes d’accéder à
une qualification le permettant leur épanouissement dans leur vie de citoyen.
De mon coté, seul problème, le concours dans ma spécialité est fermé depuis quelquesannées.

LES ELEVES
J’enseigne en Lycée Professionnel. Nous recevons chaque année des élèves ayant connu
des parcours scolaires relativement difficiles notamment au collège.
Ce qui m’a frappé en début de carrière c’était leur difficulté notamment à manier l’outil
mathématique, compétence que je juge précieuse dès lors que l’on aborde un domaine
scientifique.
C’est pour cela que chaque annéeen début de période, je m’attache à réduire ces lacunes.
Ceci étant je vis cela comme un challenge, ramener les élèves ayant eu une scolarité
cahoteuse vers la voie de la réussite.
Quel plaisir j’ai déjà ressenti quand j’ai rencontré des anciens élèves qui me narraient leur
insertion dans la vie professionnelle

DEROULEMENT DE L’ANNEE
Premier temps
Pour la classe de SECONDE, il mesemble indispensable de familiariser les élèves à la
sécurité électrique. C’est toujours ainsi que commence l’année.

Deuxième temps
Par la suite, il est question de leur permettre d’appréhender la notion de mesures des
grandeurs de base (page 6 à 10)

Troisième temps
Utilisation des appareils de visualisation (page 11 à 17)

Présentation des documents destinés aux élèves:
En BEP Métiersde l’électronique, j’ai toujours présenté mon travail ainsi :
Un porte documents dédié au cours et travaux dirigés et un autre aux travaux pratiques et
simulations.

Progression pédagogique
Pour un compte-rendu de la progression pédagogique, on pourra consulter les progressions
pédagogiques pour la seconde et la terminale SEID.
Si l’on veut résumer, pour la Seconde, nous avonsfavorisé l’apport théorique de base en
physique appliquée, alors que pour la terminale l’approche étude de dossiers et systèmes
aura été privilégié.
Il avait été prévu pour la seconde SEID, la réalisation d’une carte dans le cadre de l’étude
d’un dossier. Malheureusement, les évènements de février 2009 n’ont pas permis de
réaliser la commande des composants dans les délais impartis.

Si l’onveut faire un rapide compte rendu de l’année, on la qualifiera de délicate.
Les élèves auront reçu durant la période de grève des documents de travail par courrier
électronique via le site de l’établissement.

Dans les deux classes dont je dispose cette année, les élèves auront connu des baisses de
motivation. On peut les comprendre, je tiens d’ailleurs à féliciter des élèves qui...
tracking img