L'horloge

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (619 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1) le temps, thème principal du poème
Par sa composition, c’est une image du temps : 6 strophes de 4 alexandrins : 6 x 4 = 24, même division qu’un cadran d’horloge. Chaque quatrain a 4 vers :autant que de quarts d’heure.

Poème établit sur des rimes : 12, sont alternées comme l’alternance droite-gauche du balancier.

Les vers sont rythmés très régulièrement : par 6 syllabes (malgréquelques ruptures dans le rythme aux vers 9, v11, v15, v19), par la ponctuation : virgule (v1, v18, v22, v24), tiret (v 10), point d’exclamation (v1, v10, v13), point virgule (v20), parenthèses (v14,v23), par la grammaire : conjonction de coordination (v2), préposition (v3, v4, v8, v12, v16), relatif (v21).

Le poème fonctionne comme une mécanique d’horloge.

Champs lexical de l’horlogerie (=ensemble des instruments crées par l’Homme pour mesurer SON temps) : cadran (v1, v4), son (v14, v20, v21) – horloge la plus primitive (clepsydre) à horloge moderne (cadran solaire) + jacquemart (v5-6)– métaphore sur le cadran solaire (v2, v5-6)

Division du temps, rappel du décompte : v 7, v9, v15, v21, temps naturel : v 8, v 19, série d’adverbes : v4 écho à v24, v11, v20-21-22, complémentcirconstanciel de temps : v 8 et 9 + « où »

Système des temps employés : présent d’habitude (v2) , présent d’impératif « souviens-toi », présent de vérité générale (v17), présent d’actualité (v24)futur (…) passé : participe passé (v8), passé composé (v12)

Un adjectif traduit l’effet du temps sur l’Homme : « vieux lâche » : rappel que la vie a passé pour lui, le temps vieillit les êtres.Résultat : sensation presque physique du temps qui passe.

2) L’image que Baudelaire donne du temps
Expérience commune : v2, « nous » désigne tous les Hommes, mais aussi expérience individuelle :«souviens-toi», expérience personnelle à laquelle chacun est confronté (v8, v14)

Temps dominateur : v1 « dieu » :position de divinité personnifiée, « son doigt nous menace » : en nous créant,...
tracking img