L'hypervitesse synthese

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2891 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Vous rédigerez une synthèse concise, objective et ordonnée des documents suivants :

Selon vous, la lenteur est-elle un détour intéressant pour atteindre le but que l’on se fixe ?

BTS : Epreuve de culture générale et expression

POLYNESIE SESSION 2010

ELEMENTSDE CORRECTION

On se reportera, pour les critères d’évaluation généraux de la synthèse et de l’écriture personnelle, à la charte des examinateurs ci-jointe.

Maîtrise de la langue pour l’ensemble des deux exercices :

On pénalisera une maîtrise défaillante de la langue (orthographe et syntaxe) en enlevant 2 points maximum sur la note globale finale sur 20

Premièrepartie : Synthèse (40 points)

Problématique et proposition de plan :

Problématique: Faut-il choisir entre la vitesse et la lenteur ? Un équilibre est-il possible ?
Thématique : La vitesse omniprésente au XXIème siècle

Plan proposé

I. La valorisation de la vitesse et la stigmatisation de la lenteur :

1. Evidence des progrès technologiques et impossibilité d’un retour enarrière

a) Progrès dans de nombreux domaines : moyens de locomotion, informatique et nouvelles technologies (docs 1 et 3)
b) Impossibilité de revenir en arrière : gagner en vitesse constitue un progrès majeur (doc 3)

2. La vitesse est associée aux notions de performances (doc 3), de compétition (docs 2, 3, 4) de rythme imposé par l’organisation sociales (docs 1, 3, 4)

3. Lavitesse exerce un attrait irrésistible, alors que la lenteur est dépréciée (docs 2, 3, 4)

II. L’absurdité de la vitesse et l’éloge de la lenteur :

1. La perte du temps individuel (docs 1, 3, 4) : paradoxe d’un culte de la vitesse qui ne libère aucun temps personnel et d’actions rapides qui saturent l’activité humaine plutôt que de l’alléger (doc 1)

2. Les valeurs humaines (docs 1 et 4) et lesvaleurs culturelles (doc 1) sont malmenées

3. La solution de la lenteur :

a) Recherche d’un bien-être (docs 1 et 4) ; retour à un rythme plus naturel
(doc 4). Nécessité de prendre le temps de vivre et de savourer la vie (docs 2
et 4)
b) Les qualités associées à la lenteur (doc 2) : la lenteur, dans la fable de La Fontaine, est synonyme de ponctualité, concentration, patience, endurance,alors que la vitesse conduit à la dispersion et à la dissipation. Dans le document 4, la lenteur favorise le respect, la tendresse.

III. Entre vitesse et lenteur : à la recherche d’un équilibre

On constate que le rapport au temps est paradoxal :

1. L’effet est proportionnellement inverse à celui qu’on pourrait attendre. Le culte de la vitesse devient une aliénation, presque une maladie(doc 1). Et il n’apporte pas de réel gain de temps (docs 1, 3, 4)

2. Il est nécessaire d’adopter un rythme alterné (docs 1, 2, 3). Même la tortue accélère (doc 2). Il faut opérer un choix entre vitesse et lenteur, en fonction des situations (doc 3)

3. Il est indispensable d’établir un bon usage de la vitesse et de la lenteur pour préserver l’humain (docs 3 et 4)

Conclusion : La vitesseest inévitable dans notre société, mais la lenteur est à cultiver comme un art de vivre. Plutôt que de les opposer, il vaut mieux trouver un juste compromis.

Consignes de correction

I. LA SYNTHESE :

L’introduction et la conclusion :
Introduction : on rappelle que les documents ne sont plus présentés dans l’introduction mais clairement identifiés dansle cours de la synthèse dès leur première utilisation.
Néanmoins on ne pénalisera pas une introduction rédigée selon l’ancienne formule.
Conclusion : on attendra une phrase de conclusion minimale.

Le développement :
On acceptera tout type de plan, en 2 ou 3 parties, à condition qu’il soit valable et cohérent et qu’il présente une confrontation des documents valable.

On...
tracking img