L'ignorance est t'elle la seule raison d'ê de nos croyances?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2381 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 janvier 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Qu’est ce qu’une croyance ?
*La croyance est le fait de tenir quelque chose pour vrai, et ceci indépendamment des preuves éventuelles de son existence, réalité, ou possibilité.

*"Supposez qu'en ma présence, quelqu'un avance des propositions auxquelles je ne souscris pas, que César mourut dans son lit, que l'argent est plus fusible que le plomb, ou que le mercure est plus lourd que l'or : ilest évident que, malgré mon incrédulité, je comprends clairement ce qu'il veut dire et je conçois exactement les mêmes idées que lui. Mon imagination est douée des mêmes pouvoirs que la sienne, et il n'est pas possible à cet homme de concevoir une idée que je ne puisse concevoir, ni d'en ajouter une que je ne puisse ajouter. Je demande donc en quoi consiste la différence entre croire et ne pascroire à une proposition. Il est facile de répondre en ce qui concerne les propositions qui se prouvent par intuition ou par démonstration. En ce cas, la personne qui donne son assentiment non seulement conçoit les idées conformément à la proposition, mais elle est nécessairement déterminée à les concevoir de cette manière particulière, que ce soit immédiatement ou par l'entremise d'autres idées. Toutce qui est absurde est inintelligible, et il n'est pas possible à l'imagination de concevoir quoi que ce soit de contraire à une démonstration. Mais, comme cette nécessité absolue ne peut avoir lieu dans les raisonnements fondés sur la causalité et qui concernent des faits, et comme l'imagination est libre de concevoir les deux côtés de la question, je demande encore en quoi consiste ladifférence entre l'incrédulité et la croyance, puisque dans les deux cas, il est également possible et également nécessaire de concevoir l'idée.

 *   "Nous pouvons donc conclure que la croyance consiste uniquement à éprouver un certain sentiment, consiste en quelque chose qui ne dépend pas de la volonté mais naît forcément de certaines causes et de certains principes déterminés dont nous ne sommes pasmaîtres. Quand nous sommes convaincus d'un fait, nous ne faisons que le concevoir, avec un certain sentiment différent de celui qui accompagne les simples rêveries de l'imagination. Et quand nous exprimons notre incrédulité au sujet d'un fait, nous voulons dire que les arguments en faveur de ce fait ne produisent pas ce sentiment. Si la croyance ne consistait pas en un sentiment différent de lasimple conception, tous les objets présentés par l'imagination la plus débridée seraient sur un pied d'égalité avec les vérités les plus établies, qui se fondent sur l'histoire et l'expérience. Il n'y a que le sentiment que l'on éprouve qui puisse les distinguer".

   * "Au sens le plus large, une croyance est un certain état mental qui porte à donner son assentiment à une certaine représentation, ouà porter un jugement dont la vérité objective n'est pas garantie et qui n'est pas accompagné d'un sentiment subjectif de certitude.
    En ce sens, la croyance est synonyme d'opinion, qui n'implique pas la vérité de ce qui est cru, et s'oppose au savoir, qui implique la vérité de ce qui est su. À la différence d'un savoir ou d'une connaissance, qui sont en principe absolument vrais, la croyancecomme opinion est plus ou moins vraie, et peut ainsi désigner un assentiment à des représentations intermédiaires entre le vrai et le faux, qui ne sont que probables. Parce que la vérité de ce qui est cru est seulement possible, et que l'adhésion de l'esprit au contenu d'une croyance peut être plus ou moins forte, le sens de la notion varie selon le degré de garantie objective accordé à lareprésentation et selon le degré de confiance subjective que le sujet éprouve quant à la vérité de cette représentation.
    1. Quand la garantie objective d'une opinion est très faible, ou nulle, bien que celui qui l'affirme puisse éprouver une conviction très forte du contraire, « croyance » est simplement synonyme d'opinion fausse ou douteuse, et se décline comme préjugé, illusion, enchantement...
tracking img