L'ile des esclaves

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (820 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction : C'est avant tout une comédie qu'a mis en scène Marivaux au 18ème siècle avec "L'île des esclaves". Le dramaturge y présente en effet une inversion des rôles, où les maîtres sont jetésdans la servitude, et où les valets eux, accèdent au pouvoir. Au cours de cette scène, Cléanthis, ancienne suivante, se doit d'établir le portrait de sa maîtresse. Cet extrait est donc l'occasion pourMarivaux de dénoncer à la fois la coquetterie des femmes de l'aristocratie de son époque, ainsi que la rancoeur des valets qui ont souffert, d'abord par le potrait d'une coquette qui est effectué,ensuite par la satire sans complésence de Cléanthis.
I - Le portrait d'une coquette
• Euphrosine est un être narcissique, superficiel et changeant dont Cléanthis effectue un portrait criant de vérité.• Euphrosine voue un culte à son apparence. Sa coquetterie est la manifestation, égoïste et narcissique, de cette préférence pour soi-même qu'est l'amour propre. Entièrement tournée vers elle-même,elle se place au centre son univers. Cléanthis expose ce trait de caractère lorsqu'elle évoque l'épisode où elle décréta trouver sa maîtresse une des plus belles femmes du monde. Flattée par sacoquetterie, elle ne recherche pas la spirualité ou la bonté, mais au contraire à être belle.
• L'évocation des vapeurs de mignardises montre bien à quel point Euphrosine est un être superficiel emprisonnédans la coquetterie de certains codes mondains. Manipulatrice, elle agit de certaines façons afin de provoquer une réaction bien calculée au préalable chez autrui (cf. épisode du négligé qui marquetendrement la taille). De même, l'évocation de l'épisode de la loge au spectacle montre bien son orgueil, la compétivité les jalousies face aux autres femmes.
• Euphrosine est un véritable stéréotypede la femme "vaine, minaudière et coquette", hypocrite et fausse de la haute société. Une société où se sont pricipalement les apparences qui dominent.
• Cléanthis tend un miroir très véridique à...
tracking img