L'immigration en france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 56 (13917 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Immigration en France
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher Pour consulter un article plus général, voir : immigration.
L'immigration désigne l'entrée, dans un pays, de personnes étrangères qui y viennent pour y séjourner et y travailler.

L'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) considère plus précisément comme immigré« une personne née étrangère à l'étranger et entrée en France en cette qualité en vue de s'établir en territoire français de façon durable (installation depuis au moins un an) »[1],[2].

Par sa situation géographique qui en fait un lieu de croisement des commerces et des populations, puis par son histoire d'ancienne puissance coloniale, la France est un pays de migration de longue date.Cependant, depuis les années 1990, la France présente un solde migratoire deux fois et demi inférieur à la moyenne des autres pays européens[3].

Selon l'INED, près de 14 millions de Français avaient en 1999 un parent ou un grand-parent immigré, soit 23 % de la population[4]. Gérard Noiriel estimait en 2002 cette proportion à environ un tiers si l'on remonte jusqu'aux arrière-grands parents[5].Sommaire [masquer]
1 Définitions
2 Données statistiques sur l’immigration
2.1 La population immigrée en 2004
2.1.1 Origine géographique
2.1.2 Caractéristiques socio-démographiques des immigrés
2.2 Flux d’immigration actuels
2.2.1 Origine
2.2.2 Motifs
2.2.3 Immigration illégale
2.2.4 Étudiants étrangers
2.3 Naturalisation des étrangers
3 Causes et formes de l’immigration
3.1Causes
3.2 Formes de l’immigration
4 Conséquences
4.1 Impact économique et budgétaire de l’immigration
4.2 Immigration et délinquance
4.3 Intégration des immigrés
4.3.1 Difficultés de l’intégration
4.3.2 Facteurs de l’intégration
4.3.3 Intégration culturelle
5 Politique d’immigration
5.1 Avant la Seconde Guerre mondiale
5.2 La politique des étrangers sous Vichy
5.3 À partirde 1945 : D’une immigration économique encouragée à la politique du regroupement familial
5.4 Années 1980 et 1990 : tentatives de régulation du flux des immigrés
5.5 Un statut en perpétuelle évolution
6 Le statut des immigrés et des étrangers aujourd’hui
6.1 Entrée sur le territoire français
6.2 Séjour sur le territoire français
6.3 Regroupement familial
6.4 Acquisition de lanationalité française
6.5 Régimes spéciaux
6.5.1 Les ressortissants algériens
7 Avis politique sur l'immigration
7.1 Front National (FN)
7.2 Parti communiste français (PCF)
7.3 Parti socialiste (PS)
7.3.1 Jugement sur la délinquance
7.4 Mouvement démocrate (MoDem)
7.5 Union pour un mouvement populaire (UMP)
7.6 Associations de soutien aux étrangers en situation irrégulière
8 Notes etréférences
9 Annexes
9.1 Bibliographie
9.2 Articles connexes
9.3 Liens externes

DéfinitionsEn France, jusqu'aux années 1870, les termes d'« immigration » et d'« immigré » n'existaient quasiment pas sauf pour les Français qui quittaient leur pays pour revenir dans leur pays, les vocables juridiques et sociologiques utilisant le terme d'« étranger », désignent toute personne denationalité étrangère. Avant de connaître une définition juridique, le concept d'immigration sera développé par les démographes et les statisticiens, sous la IIIe République.

En France, la première définition juridique[6] de l'immigré est donnée par une convention internationale : la Convention internationale de Rome, en 1924 : « Est considéré comme immigrant tout étranger qui arrive dans un pays poury chercher du travail et dans l'intention exprimée ou présumée de s'y établir de façon permanente ; est considéré comme simple travailleur tout étranger qui arrive dans le seul but de s'y établir temporairement. »

Aujourd’hui, le Haut Conseil à l’intégration définit un immigré comme une « personne née étrangère à l’étranger et entrée en France en cette qualité en vue de s’établir sur le...
tracking img