L'immigration en france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3389 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Après avoir doublé entre 1946 et 1975, le
nombre d’immigrés a ensuite progressé de
façon très modérée, mais leur part dans la
population est restée stable. En 1999, ils repré-
sentent 7,4 % de l’ensemble de la population
résidant en France métropolitaine
. Parallèlement, les motifs d’immigration se sont modifiés. Ainsi, le ralentissement
de la croissance au milieu des années
soixante-dixa mis un terme à l’immigration de
travailleurs venant répondre aux besoins nés
de la reconstruction puis de la croissance ;
le regroupement familial et les demandes
d’asile ont alors pris une part croissante. Les
migrations pour motif familial prédominent
désormais et se traduisent par une féminisation
de la population immigrée : en 1999, les femmes représentent la moitié des immigrésvivant
en France contre 45 % en 1946.
Dans les dernières décennies, les origines
géographiques des immigrés se sont beaucoup diversifiées et sont devenues de plus en
plus lointaines (graphique 1). En 1962, les
immigrés venus d’Espagne ou d’Italie repré-
sentaient à eux seuls la moitié des immigrés
résidant en France ; en 1999, ils n’en représentent qu’à peine un sur six. À l’inverse, la partdes immigrés nés au Maghreb a doublé : ils
représentent désormais 30 % des immigrés.
De même, même si ces origines restent encore
INSEE
PREMIERE
Les immigrés en France, édition 2005
Les résul tats p résentés ici sont issus de l a pub l i ca t i o n L e s immi g r é s e n F r a n c e d e l a co l l e ct i o n Références. Cet ouvrage fournit l’essentiel
d e s i n f o rma t i o n s di s p o n i b l e s s u r l a p o p u l a t i o n
immi g r é e . I l c o n t i e n t u n e s o i x a n t a i n e d e f i c h e s
comp o r t a n t d e s i l l u s t ra t i o n s e t d e s comme n t a ires. Ces f iches s’organisent autour de cinq
g r a n d s d oma i n e s : l a p o p u l a t i o n i mmi g r é e , l e s
f l u x d ’ immi g r a t i o n , l ’ é d u c a t io n e t l a m a î t r i s e de
l a l a n g u e , l a s i t u a t i o n su r l e ma r c h é d u t r a v a i l e t
l e s co n d i t i o n s d e v i e . De u x d o s s i e r s comp l è-
t e n t l ’ o u v r a g e . L e p r emi e r a b o r d e l e s p r o j e t s
d’avenir des enfants d’immigrés en termes d’étud e s su p é r i e u r e s o u d e ch o i x d e l a f i l iè r e
professionnelle. Le second s’intéresse à des formes d e p a r t i c i p a t i o n à l a v i e co l l e c t i ve comme
l a soc i a b i l i t é fami l i a l e e t ami ca l e e t l ’ e n g a g ement associat i f .
D
e p u i s 1 9 7 5 , l a p a r t d e s i mmi g r é s
d a n s l a p o p u l a t i o n e s t r e s t é e
s t a b l e , m a i s l ’ immi g r a t i o na
b e a u c o u p c h a n g é : l e s e n t r é e s p o u r mot i f f ami l i a l o n t a u gme n t é , l a p o p u l a t i o n
immi g r é e s ’ e s t f émi n i s é e e t l e s i mmig r é s p r o v i e n n e n t d e p a y s d e p l u s e n
p l u s l o i n t a i n s .
Les immigrés vivent plus souvent que le
reste de la population en couple, notamment avec enfants. Plusde la moitié des
couples composés d’au moins un immigré sont des couples mixtes. Du fait de la
taille de leur famille, de la faiblesse de
leurs revenus et de leur concentration
dans les grandes villes, les immigrés sont
plus souvent locataires du secteur social
et vivent plus fréquemment dans des logements surpeuplés.
Les i mmigrés sont davantage af fectés
par l e chômage. I ls occupentplus souvent des postes d ’ouvr iers ou d ’employés, notamment non qualifiés. Leur
sur-représentation dans l’industrie et la
construction s’atténue.
Les personnes nées en France ayant deux
parents immigrés représentent 5 % des
moins de 66 ans. Les enfants d’immigrés
sont souvent en difficulté scolaire, mais
pas plus que les autres enfants ayant les
mêmes caractéristiques sociales. À...
tracking img