L'impact de la crise mondiale sur le stress des japonais. par philippe rodet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1427 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le niveau de stress au Japon est, à l’image du taux de suicide, très élevé. Après en avoir analysé les causes, il sera intéressant de regarder s’il existe des sources d’espoirs au pays du soleil levant.

Le Japon est un pays synonyme de rigueur, d’exigence et de long terme.
La culture japonaise privilégie un sens de l’initiative plutôt collective, une capacité de remise en cause trèsmodérée, une reconnaissance privilégiée de la rigueur, une communication plutôt indirecte, un équilibre entre action et relations qui penche en faveur des relations, une considération du long terme... Une culture qui, pour ne pas générer de stress, demande une confiance en l’avenir très solide. En effet, on peut consacrer beaucoup d’ardeur chaque jour à une action si l’on est convaincu d’en récolter lesfruits, un jour. Plus le doute s’installe, plus le résultat devient incertain, plus le travail quotidien devient pesant et peut s’avérer source de stress. Ce pays a également toujours eu un sens du devoir, de la hiérarchie et de l’autorité très poussé, ce qui peut, dans certains cas, par le niveau d’exigence et le sens du sacrifice que cela induit, s’avérer là encore, générateur de stress.

LeJapon est un pays où l’on travaille beaucoup puisque les vacances se limitent le plus souvent à une semaine en été et une semaine en hiver. En outre, le temps de travail quotidien est assez long. Cela ne semble pas vécu par les Japonais comme une source de stress majeure. Dans la logique de l’effort cultivée depuis la plus tendre enfance, la durée importante du travail semble relativisée. Elle estpeut-être aussi relativisée d’autant plus facilement que de grandes entreprises japonaises hébergent leurs salariés dans des appartements situés à proximité du lieu de travail. La durée, en général longue, des relations entre les salariés et les employeurs dans les entreprises japonaises est certainement aussi un élément qui vient diminuer l’aspect stressant d’un travail intense.
En revanche, lefait que de plus en plus de femmes travaillent au Japon va, à l’image de ce qui se passe dans de nombreux pays, augmenter le temps passé au travail du couple, laissant de moins en moins de temps extraprofessionnel et augmentant ainsi le niveau de stress. Cet aspect là pourrait dans un avenir proche contribuer à rendre le temps de travail source de stress. On pourrait craindre aussi desconséquences fâcheuses de cette mutation sur les enfants, moins soutenus que par le passé alors qu’ils s’investissent toujours énormément.

Le Japon est un pays où la pression par rapport à la réussite est importante dès le plus jeune âge. Si cela a été à l’origine d’une réussite importante, il y a quelques années, les effets secondaires en termes de santé notamment commencent à se faire sentir. Réussirsignifie en effet être un élève brillant, capable de fréquenter ensuite les universités les plus reconnues et ainsi occuper des postes importants dans les entreprises prestigieuses ou l’administration. A la différence de la France, le pouvoir dans la société des PME est assez faible ce qui les rend moins attractives pour les jeunes. Il y a en quelque sorte moins de filets de sécurité, ce qui génèreobligatoirement plus de stress, dès le départ. Il convient aussi de remarquer que cette pression est généralement encore plus forte chez les jeunes filles qui sont de plus en plus nombreuses à travailler et qui peinent parfois davantage que les garçons à s’insérer dans la société japonaise ; une insertion difficile et souvent vécue comme une source de frustration voir de mépris et donc source destress.

L’influence de la culture américaine sur la société japonaise.
Depuis quelques décennies, la culture japonaise a été beaucoup influencée par la culture américaine, très différente. Il ne s’agit pas là de dire que la culture américaine favorise le stress et le suicide, le taux de mortalité par suicide aux Etats-Unis est bien plus bas que celui du Japon. Simplement, aux Etats-Unis,...
tracking img