L'incipit de l'amant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1686 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Lecture analytique n 1
L’Amant de Marguerite Duras

INTRODUCTION :
Au XXe siècle, une nouvelle sensibilité littéraire se dessine : le nouveau roman. C’est dans ce contexte que Marguerite Duras rédige L’Amant, Un barrage contre le Pacifique et L’Amant de la Chine du Nord qui constituent une trilogie d’œuvres autobiographiques évoquant ses amours d’adolescente. L’Amant est le chef-d’œuvre quilui vaut le prix Goncourt en 1984. Ce roman rapporte l’histoire d’une liaison que l’écrivain a eue avec un riche chinois plus âgé qu’elle au début des années 30. L’extrait qui nous intéresse constitue l’incipit du roman, il s’ouvre sur l’anecdote d’une rencontre, entre un homme et la narratrice ce qui nous laisse présager sur celle entre l’adolescente et le chinois, l’auteur nous présentebrièvement les événements de sa vie, et fait un autoportrait qui relève de l’originalité.
En quoi cet autoportrait paradoxal annonce-t-il le récit d’une vie original ?
Nous allons tout d’abord voir comment à travers le récit d’un vieillissement brutal on découvre la vie de la narratrice puis dans un second temps nous allons découvrir un autoportrait original dans le souci de vérité





Axe1 le récit d’un vieillissement brutal qui permet de se projeter sur la suite du roman :
a) Un vieillissement brutal…
.
• Champ lexical de la brutalité : dévasté, frappe, brutal, cassures profondes, lacéré, cassée, détruite, détruit. Le visage de la narratrice a souffert de chocs qui ont laissé des séquelles du à ce qu’elle a vécu.
• « j’aimais moins votre visage de jeune femme que celuique vous avez maintenant, dévasté »rejet de dévasté pour insister sur ce visage que l’homme trouve beau car il a connu les ravages du temps.
• « Je l’ai vu gagner mes traits un à un, changer le rapport qu’il y avait entre eux, faire les yeux plus grands, le regard plus triste, la bouche plus définitive, marquer le front de cassures profondes. » succession de propositions sans aucune forme deliaison : asyndète. Enumération des détails du visages, dont elle décrit les transformations grâce aux hyperboles ‘plus’. Elle décrit les étapes de son vieillissement qui s’est opéré sous son regard, elle est spectatrice de son vieillissement prématuré.
• « Il me semble qu’on m’a parlé de cette poussée du temps qui vous frappe quelquefois alors qu’on traverse les âges les plus jeunes, les pluscélébrés de la vie. » deux périphrases : ‘poussée du temps’ (vieillissement) et « les plus célébrés de la vie » (la jeunesse). Ces deux périphrases forment une antithèse. il y’a utilisation du présent de vérité générale avec « frappe ». La narratrice explique que la raison de son vieillissement est le passage de l’adolescence à l’age adulte que ce processus a été rapide. Ensuite elle conclut avec une phrasesimple et courte « ce vieillissement à été brutal » : son passage à l’age adulte l’a complètement fait vieillir.
• « A dix huit ans j’ai vieilli. » encore une phrase simple et courte qui résume le tout en mettant en opposition ‘dix huit ans’ et ‘vieilli’ Par ce paradoxe l’auteur nous laisse deviner qu’en quelques années elle a vécu des événements qu’ils l’ont fait plus que mûrir ils l’ont faitvieillir. Elle suscite ainsi la curiosité du lecteur



b) …conséquence d’une vie mouvementé guidé par la fatalité:
• « J’ai un visage détruit. » l’auteur conclut son autoportrait par une phrase simple qui se termine par une hyperbole ‘détruit’ : c’est la chute de l’incipit, elle nous annonce que son visage est laid car il a été ravagé. Elle attire ainsi l’attention du lecteur qui pourra liredans ce roman sa vie. Cette vie qu’on peut deviner mouvementé car elle a laissé des séquelles sur son visage.
• « j’ai vu s’opérer ce vieillissement de mon visage avec l’intérêt que j’aurais pris par exemple au déroulement d’une lecture.» la narratrice compare un livre ou on peut lire le récit de sa vie. L’autoportrait noud sert d’aperçu qui introduit le récit.
• « Très vite dans ma vie...
tracking img