L'ingenu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1111 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Situation du texte dans l’œuvre : le Huron arrivé du Canada, se fait reconnaître comme le neveu du prieur de Kerkabon qui l’a recueilli. Il doit se faire convertir pour être baptisé.

L’auteur fait le portrait de l’Ingénu qui n’a pas d’esprit critique (" les choses entraient sans nuages ") et analyse ses réactions face à la lecture du Nouveau Testament. Une critique de lareligion et de l’éducation est faite par cette nouvelle lecture et ce procédé du regard neuf. L’Ingénu ne possède pas de repères chronologiques jusqu’à ce que son oncle lui dise que " son zèle était inutile ". c’est aussi une critique des Jésuites qui va répondre à toutes les questions du Huron mais c’est " la grâce qui opéra "…Deux thèmes proposés qui passent sous l’écriture satirique, ironique deVoltaire : l’éducation et l’interprétation des textes religieux.

Lecture du texte

Annonce des axes

Lecture méthodique

Un portrait en évolution
1- L’insistance sur les qualités du Huron

le narrateur insiste sur les qualités d’origines du Huron. Au départ, de bonnes qualités qui ont été fortifiées : deux régions différentes qui sont complémentaires : " la fermeté des organes deBasse-Bretagne, fortifiée par le climat du Canada " pour fortifier le Huron. Le " si " fait apparaître des qualités d’ordre physique et intellectuel (avec le jeu de mot sur la tête : " à peine le sentait-il " et " rien ne s’effaçait ". La tête est représentée à la fois comme un organe mai aussi comme l’esprit. La présence de négations (" rien, à peine le sentait-il ") renforce l’affirmation dunarrateur.

2- Ses imperfections

Le Huron absorbe tout " sans nuages ", ce qui cause plusieurs points de critique autour de ses imperfections. L’absence d’esprit critique : il n’a de repères de lecture que celles de Rabelais et Molière : il connaît très peu de choses. Il y a chez lui une absence de repères chronologiques, que peut donner la culture, qui se traduit par l’absence de la notion du tempscar les personnages de Caïphe et Pilate sont considérés comme des personnages contemporains (du moment où il vit) qui le met dans l’incapacité de différencier la fiction de la réalité. Enfin, il porte des jugements dus à son ignorance (" il ne douta point que le lieu de la scène ")

Il y a donc ironie sur la construction d’un personnage , marquée par l’utilisation de négations pour signaler lesimperfections et les qualités du Huron.

3- Son apprentissage passe par la religion

-L’objet de l’apprentissage : seule une partie de la Bible (Nouveau Testament) est donnée à lire au Huron. Le modalisateur " enfin " est ironique. Son cerveau est vierge de toute empreinte donc le prieur va profiter de ces bonnes dispositions pour le marquer de la religion. On met en évidence ses qualités pardes superlatifs : " plus vives ", " plus nette " (adjectifs de valeur) pour montrer que c’est une activité qui plaît beaucoup au Huron. Mais ce plaisir(" avec beaucoup de plaisir ") va se transformer en zèle qui est le degré supérieur . On voit apparaître un esprit critique puisqu’il voit l’injustice.

La rapidité de l’apprentissage : il " dévora " le Nouveau Testament, et " sut bientôt presquetout le livre par cœur ". Cette connaissance rapide à des effets immédiats retrouvés par des modalisateurs (quelquefois, difficultés) et permet l’apparition de l’esprit critique qui doit être fondamental dans toute éducation.

A travers cela, Voltaire marque l’importance du questionnement et la remise en cause du texte religieux. Il se construit l’acuité du regard nouveau sur le texte ancien, etaussi l’incapacité des deux religieux à répondre : " le prieur fort en peine " et " l’abbé ne sachant que répondre " (formules négatives et restrictives). Donc la difficulté est contournée par la mauvaise foi du jésuite.

Mais la mise en scène du personnage, construit l’ironie critique sur l’ignorance des ecclésiastiques, insistant sur la perte de leur esprit critique devant les dogmes qu’ils...
tracking img