L'injustice

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1862 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction
Le sentiment d’injustice est un phénomène à prendre en considération car
c’est par lui que nous découvrons la nécessité de son contraire. En effet
lorsque la justice règne, il n’y pas lieu de se plaindre. La découverte de l’injustice nous sensibilise à l’importance de la justice en introduisant en nous le désir d’un ordre conforme au droit. Quelle portée doit-on cependantaccorder à cette expérience ? La conviction intime d’assister ou d’être victime d’un scandale conduit à réagir. Autorise-t-elle pour autant à s’affran- chir des lois établies ? Ce pas paraît légitime, mais il pose une double difficulté. Le sentiment est-il un guide sûr ? En second lieu, transgresser les lois, n’est-ce pas toujours commettre à son tour une injustice ? Il faut donc évaluer ce sentimentdans ses rapports avec la légalité.
1. Nature et intérêt du sentiment
A. La plainte
Le sentiment d’injustice est une donnée importante de l’expérience humaine. Il s’exprime dans des textes très anciens. Les Travaux et les Jours d’Hésiode, au VIIe siècle avant Jésus-Christ, expriment la plainte de l’homme victime des rois corrompus, « mangeurs de présents », qui rendent des jugements iniques.Dans la Bible, des prophètes juifs clament leur colère en voyant les riches mépriser les pauvres et les puissants écraser les faibles. La plainte de la conscience blessée par le spectacle de l’injustice a une double valeur. Elle exprime une souffrance et elle accuse en son nom. Le droit en a conservé la trace. Nous portons plainte quand nous estimons subir un dommage. Les tribunaux prennent alorsnotre cas en charge, mais la naissance du processus n’est pas juridique. Il provient d’un sentiment d’indignation et de révolte.
B. Les situations injustes
La perception de l’injustice est celle d’un inégalité criante. Toute inégalité n’est pas injuste. Certaines obéissent à une règle de proportionnalité. Nous ne sommes pas forcément choqués que certains aient un salaire supérieur à d’autres,mais le cas des « parachutes dorés » nous indigne. L’injustice est donc synonyme de disproportion ou d’une différence que rien ne vient fonder. On parle alors de discrimination. Lorsqu’un emploi est refusé à une personne sur la seule base de son accent ou de son nom de famille, nous percevons nettement l’existence d’une injustice quelles que soient nos connaissances en matière juridique. Le casrécurrent des personnes sans abri montre bien que les moyens d’accéder à un logement décent ne sont pas répartis de façon suffisamment égale.
Ces situations ont été résumées et éclairées par Paul Ricœur, qui distingue trois cas fondamentaux : les partages inégaux que nous jugeons inaccepta- bles, les punitions ou les récompenses excessives ; et les promesses non tenues. Dans le premier cas,l’injustice concerne un mode de distribution ou de répartition ; dans le deuxième, la rétribution ; et dans le troisième cas elle surgit avec la trahison de la confiance accordée par autrui, car une société ne peut exister sans un minimum de confiance partagée. Ricœur décèle dans ces trois cas les prémices du droit pénal (la sanction) et du droit des contrats qui règle les échanges de biens et de services.[Transition]
Cette dernière remarque est importante car elle donne une légitimité au sentiment d’injustice. Il semble être à l’origine du besoin du droit. Mais qu’est-ce que la légalité ?
2. La raison d’un conflit
A. La justice légale
L’intitulé du sujet nous en avertit. Le sentiment d’injustice peut entrer en conflit avec l’ordre légal. Comment cela est-il possible puisque la légalitépasse souvent pour la définition de la justice ? Dans nos sociétés la justice légale se présente sous une forme juridique – un corps de lois écrites –, et judiciaire – des tribunaux pour régler les conflits. Pour que la sentence soit juste, il faut qu’elle ait été précédée par un échange de discours où chaque camp expose ses arguments et ses griefs.
On le voit, la justice légale n’a pas la...
tracking img