L'injustice

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (396 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« On était au parc, Gisèle et moi. Tu sais, le parc tout près de la crémerie LaLune ? Non ? Tant pis. Bien, au parc, il y a plein de choses à faire. Il y a des balançoires bleues, un gros tobogganrouge ; même des barres de suspension ! Et tout ça sur le beau sable doré ! Gisèle et moi, quand on était petites, on aimait jouer a cache-cache derrière les arbres près du toboggan. Ça dit, notre jeupréféré était de jouer à la famille, avec moi comme fille et Gisèle comme maman. Mais là que nous sommes de vielles filles, tout grandi, on ne peut pas jouer à ces jeux infantiles, tu vois. Gisèle,elle m'a dit que si les autres élèves de troisième année nous voit jouer comme de toutes petites élèves de maternelle, ils se moqueraient de nous. C'est pour ça que, ce jour au parc, on jouait à nousasseoir sur les barres de suspension et à parler au sujet des garçons de notre classe. « Matthieu-Éric, ah qu'il avait de beaux yeux ! » « Sasha, il est si grand et si beau ! » « Louis, lui, il puecomme des ordures ! » J'ai essayé de faire semblant d'être intéressée, mais il faisait si chaud ! À mon avis, il faisait bien trop chaud à rester si hautes penchées sur des barres en métal. Je m'enfoutais des opinions des autres élèves de troisième. J'avais envie de jouer à cache-cache encore une fois sous l'ombre des arbres. Heureusement, Gisèle avait chaud, elle aussi. Elle m'a suggéré d'allerchercher une crème glacée LaLune et j'ai accepté avec plaisir.
De retour avec nos crèmes-glacées au chocolat, Gisèle m'a demandée pour l'aider à remonter les barres de suspension. Elle en haut, moiencore sur terre, je la demandée de tenir mon cornet pour que je puisse remonter.. mais elle ne m'avait pas entendue. Elle parlait avec Sasha et ses amis, qui étaient à l’autre côté des barres desuspension. J'ai dû monter seule. Grimper avec une seule main, j'en pouvais pas. J'ai laissé tomber mon cornet de crème-glacée. Là, j'étais entourée de Gisèle, Sasha et ses amis. Ils se moquaient de moi...
tracking img