L'intox

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1111 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Qu’est-ce que l’intox ?
D’après le dictionnaire, intoxiquer quelqu’un, cela signifie influencer son
esprit de manière insidieuse pour le rendre sensible à certains thèmes de propagande,
pour le démoraliser. On intoxique les masses au travers de certaines campagnes
publicitaires, on les sensibilise à certains slogans politiques au travers d’un bourrage
de crâne de nature idéologique.
Notonsd’abord que l’intox ou intoxication est un terme qui appartient à la fois
au langage publicitaire, politique ou militaire, et au langage sportif. Ainsi, selon le
cadre de référence dans lequel on se place, il peut revêtir un sens légèrement
différent. Dans le domaine politique, publicitaire ou militaire, le mot intox implique
obligatoirement l’idée de propagande. Dans le langage sportif parcontre, on appelle
intox l’art de déstabiliser moralement l’adversaire par le biais du langage ou de
l’attitude.
Faire de l’intox sur le court implique donc très souvent qu’on fasse usage de la
parole, qu’on utilise celle-ci comme une arme à part entière, comme un dard
empoisonné. Cela implique également qu’on fasse en sorte, par un discours plus ou
moins déguisé, de semer le trouble dansl’esprit adverse, d’y introduire toutes sortes
de pensées négatives, d’idées néfastes.
Pour cela plusieurs solutions sont possibles. On peut bien sûr directement
s’adresser à l’adversaire, lui faire la conversation, l’interpeller. Mais on peut aussi
faire en sorte de l’atteindre de façon détournée, par notre façon d’être, nos choix de
comportement, ou en discutant à haute voix avec l’arbitre, avecles spectateurs, ou
pourquoi pas en se parlant à soi-même suffisamment fort pour que tout le monde
entende.
Certaines petites manoeuvres ou manigances peuvent ainsi être considérées
comme faisant partie de l’intox quand elles n’ont d’autre but que de nuire à
l’adversaire. Prendre excessivement son temps entre deux points, aller s’éponger
longuement avec la serviette qu’on aura laissée sur lebord du court, relacer à de
nombreuses reprises ses chaussures (en exploitant dans tous les cas un certain flou du
règlement qui, excepté sur le circuit international, ne prévoit pas de durée limite à
respecter pour les joueurs entre deux points); discuter pour discuter juste pour gagner
du temps, faire par exemple descendre l’arbitre de sa chaise ou demander à aller soimême
vérifier unetrace qu’on sait très bien dès le départ être en notre défaveur ; aller
aux toilettes au beau milieu d’un set ; provoquer un quelconque temps mort, par
exemple une longue interruption de jeu en faisant venir le soigneur pour une blessure
imaginaire, bref jouer la montre de l’une ou l’autre manière pour couper l’élan
adverse, le sortir de sa spirale de réussite ; refuser aussi de temps en temps,comme
ça, de retourner, en levant la main ou la raquette, de façon à contrarier le tempo du
serveur, en prétextant avoir besoin d’un délai de concentration alors que rien
apparemment ne nous empêche d’être prêt ; ou bien, à l’inverse, emballer le match,
enchaîner les points à un rythme d’enfer, ne plus s’arrêter au changement de côté,
faire celui qui n’est pas fatigué, qui est pressé d’enfinir, servir à l’emporte-pièce en
ne laissant pas au relanceur le temps de s’organiser (notamment entre la 1ère et la 2nde
balle) ; ou bien encore faire des choses plus incongrues, bousculer le protocole,
laisser par exemple des balles au milieu du court, en renvoyer une autre qui traîne
dans les jambes du serveur au moment où celui-ci s’apprête à jouer sa “deuxième” ;
demander à l’adversaire dene plus renvoyer nos premiers services quand ils sont
“faute”, car cela soi-disant nous gêne ; envoyer les balles au serveur en les jetant
délibérément à l’opposé de lui ; changer subitement de raquette au milieu d’un jeu ou
bien remettre tout d’un coup sa veste de survêt alors que la bataille est rude et que
chacun transpire ; servir avec une seule balle puis aller chercher un peu plus...
tracking img