L'isollement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (752 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’isolement est un poème est extrait du recueil Les Méditations, début de la poésie romantique dans la littérature française. L’isolement a été écrit par Alphonse Marie Louis de Prat de Lamartine,poète, écrivain, historien, et homme politique français né à Mâcon le 21 octobre 1790 et mort à Paris le 28 février 1869.
A travers ce poème il témoigne de son mal de vivre suite a la mort de son amante(Julie Charles) qui a succombé d’une maladie prématurément.
Je commencerais par parler de la superposition de deux espaces naturels et le rôle de la nature puis par l’expression du mal de vivre etje terminerais par la rêverie sur la mort

Dans ce poème Lamartine se trouve en Saône et Loire la douleur est si forte, le poète est perdu, il fait des confusions il associe les paysage de Millya ceux des montagnes alpines ou il aima Elvire. Il y’a la présence de nombreux contrastes dans ce poème par exemple le contraste entre l’ombre et la lumière, « soleil » vers 2 et « obscur » vers 6,le contraste entre la splendeur et l’humilité « palais » et « chaumières » vers 25, le contraste entre la vie et la mort avec des verbes d’actions qui représentent la vie « je parcours » vers 23 et desexpressions comme « si je pouvais laisser ma dépouille à terre » vers 39 , Tout ces contrastes donnent l’impression comme je l’ai dit au paravent que Lamartine associe les paysages de Milly à ceuxdes montagnes alpines.
La nature aussi occupe une grande place dans ce poème. Elle est décrite tout au long du texte. Le soleil, les montagnes, les cours d’eau, les collines… sont mentionnées : v.5« Ici gronde le fleuve aux vagues écumantes », « Au sommet de ces monts couronnés de bois sombres » mais le poète reste indifférent à la nature l’entourant car il n’y est pas concentré, il pense aautre chose, a sa femme « Mais à ces doux tableaux mon âme indifférente n’éprouve devant eux ni charme ni transport ».

L’expression du mal de vivre du poète on le constate d’une part du vers 1...
tracking img