L'oeil

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1981 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
*L'oeil* : structure, origine, propriétés physiques
_Gilles Furelaud, Gabrielle Bonnet_
I. La structure de l'oeil
L'oeil, ou globe oculaire, est une structure creuse de forme globalement sphérique. Il se compose de tuniques, d'un cristallin et de liquides.
La tunique la plus externe est la sclérotique, qui est formée d'un tissu conjonctif dense et peu vascularisé, et rempli ainsiun rôle de protection de l'oeil. Du côté antérieur, cette sclérotique est remplacée par la cornée, transparente. C'est cette cornée qui permet la pénétration des rayons lumineux dans le globe oculaire. Elle est de plus riche en fibres nerveuses nociceptives : le contact avec un objet induit le clignement de l'oeil et la sécrétion lacrymale ("larmes"), protégeant ainsi l'oeil des contacts et desattaques bactériennes.
Plus interne que ces enveloppes essentiellement protectrices se trouve la tunique vasculaire, formée de trois parties : la choroïde, le corps ciliaire et l'iris. La choroïde est une membrane fortement vascularisée, et pigmentée en brun par des mélanocytes. Le corps cilaire est essentiellement formée de muscles lisses qui, grâce à leurs contractions, modifient la forme ducristallin et permettent ainsi l'accomodation. L'iris est la partie colorée et visible de l'oeil ; composé de muscles lisses, il permet de contrôler la taille de la pupille (qui est son ouverture centrale) et donc les rayons lumineux pénétrant dans le globe oculaire : il joue un rôle de diaphragme.
La tunique la plus interne est la rétine, composée de deux couches. La couche pigmentaire (externe)empêche la lumière de diffuser dans l'oeil. La couche interne est une structure nerveuse, composée de nombreux photorécepteurs (cônes et bâtonnets) et de cellules traitant et acheminant l'information visuelle vers le cerveau. Cette structure fait partie du système nerveux central.
Les fibres nerveuses efférentes sortent de l'oeil par le nerf optique. Au niveau de ce point de sortie, la rétineest tout naturellement interomptue : c'est la tache aveugle (car ne pouvant capter aucun stimulus lumineux, de part l'absence de photorécepteurs). A proximité de cette tache aveugle se trouve la tache jaune (comportant une fossette centrale, la fovéa), qui est le point de la rétine avec la meilleure acuité visuelle : c'est là que les rayons lumineux arrivent directement, avec le moinsd'interférences, et c'est là que la densité de photorécepteurs est la plus importante.
Le cristallin est une capsule mince et élastique, composée de cellules anuclées et de fibres spécifiques. Elle joue le rôle d'une lentille biconvexe.
Le cristallin et son ligament suspenseur divisent le globe oculaire en deux chambres. La chambre antérieure est remplie d'un liquide, l'humeur aqueuse, qui estcontinuellement renouvellée. La chambre postérieure est remplie d'une substance gélatineuse transparente, le corps vitré, ou humeur vitré. Le corps vitré contribue à la pression intra-oculaire, et ainsi à la forme de l'oeil.
{draw:frame}
Schéma simplifié de la structure d'un oeil humain.
_L'oeil est représenté en coupe sagittale._
Vues en trois dimensions : voir "logiciel".
*II. Origineembryonnaire de l'oeil* : observation
L'oeil des Vertébrés dérive de formations issues de plusieurs feuillets embryonnaires :
De l'ectoderme dérivent des tissus épidermiques (le cristallin, la cornée, l'iris), et des tissus neurodermiques (la rétine).
Du mésoderme dérivent la sclérotique, la choroïde, ainsi que les muscles oculomoteurs (qui permettent les mouvements de l'oeil).La formation de la structure complexe qu'est l'oeil est particulièrement interresante, car elle fait appel à un grand nombre de mécanismes embryologiques, et en particulier à une cascade d'inductions. _Pour des raisons expérimentales, les exemples suivants sont tirés de divers Vertébrés (Xénope et Souris), mais pas directement de l'Homme; ils y sont toutefois transposables._
*Mise en...
tracking img