L'oeuvre emile zola

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1393 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire :
« L’œuvre »d’Emile Zola

« Quelles sont les différentes fonctions de le description dans ce texte ? »

Introduction :

« L’Œuvre » est un roman écrit par Emile Zola et publié en 1886. Ce roman est raconté par les yeux de Claude Lantier,un artiste qui nous montrera Paris sous un autre angle de vision ;dans l’extrait étudié, le paysage nous est presenté comme un tableau à partentière (utilisation du champ lexical du dessin, du plan, de la perspective…).Claude est l’image de Paul Cezanne, un des amis de Zola, avec qui il se disputera après la publication de ce roman. Claude Lantier est un personnage qui apparaît fréquemment dans les romans de Zola  tel que « L’assommoir »,où son enfance est racontée. On le voit également dans « Le ventre de Paris » où il incarne unpersonnage dans lequel Zola s’est beaucoup investit. Avec Sandoz et d’autres peintres, Claude combat pour une évolution de la peinture, bien éloignée du style néo-classique ,tel que Ingres .Quelques uns d’entre eux réussissent finalement à s’imposer. Lantier ,lui n’arrive pas à percer comme ses amis qui ne comprennent pas son art, il est incompris également du public.C’est un texte fidèle à laréputation de l’auteur, naturaliste, qui est écrit a la 1ere personne car c’est une focalisation interne. Le héros est donc aussi le narrateur.

« Quelles sont les différentes fonctions de le description dans ce texte ? »

Nous pouvons en distinguer trois :
• La fonction géographique.
• La fonction naturaliste.
• La fonction esthétique.

La fonction géographique.

1) Lechamp lexical de la localisation.

Nous pouvons relever les termes spatiaux tel que le du port Saint-Nicolas, le pont de Arts, la Seine, le Pont-Neuf, l’île Saint-Louis, l’écluse de la Monnaie
La rive droite, l’Hôtel de ville, le clocher de Saint-Gervais, la rive Gauche, le quai de l’Horloge, le quai des Orfèvres, le Palais et la Préfecture, Paris, Notre-dame et la Sainte-Chapelle. Toutes cesindications permettent au lecteur de pouvoir se situer dans le récit, ici, dans Paris. De pouvoir ainsi se repérer par rapport à l’action et pouvoir s’imaginer l’environnement dans lequel évolue le héros.

2) Une description hiérarchisée.

Toute la description de ce passage est induite par « Regarde, regarde ». A partir de cette réplique, le lecteur se déconnecte de l’intrigue pour seconsacrer entièrement a la présentation détaillée du paysage.La description est etablie par plans,le premier,le second puis avec des repères spatiaux tel que « au milieu,en dessous.. » qui nous permettent,en tant que lecteur,de laisser vagabonder notre imagination .En effet grace a cette vue tres detaillée il serait possible d’etablir un tableau veritable de Paris,sans jamis y etre aller,juste avecles nombreux renseignement que nous donne Claude

La fonction naturaliste.

1) Une description construite comme un tableau
Claude, nous enseigne ici son savoir par la précision des détails(« on voyait les vieilles arches du Pont-Neuf, bruni de la rouille des pierres »Nous sommes alors comme des élèves suivant un cours magistral puisque le héros ne fait pas de pause dans sonrécit, il décrit la vue jusqu'à n’avoir plus rien à dire.
Claude contemple Paris. Son regard de peintre transfigure le monde.D’ailleurs,Zola a dit: "je n'ai pas seulement soutenu les impressionnistes, je les ai traduits en littérature par les touches, notes, colorations de beaucoup de mes descriptions"Cette citation incite à analyser cet extrait comme un tableau et à dégager les impressions deClaude.Zola est un amoureux de Paris et Claude apparaît dans ce roman comme un rêveur sans cesse émerveillé par la beauté se sa ville.
2) la composition du tableau
Premier plan : Le port Saint-nicolas (et son environnement)
Seconds plans et arrière plans : Le pont des Arts ,les arches du Pont-Neuf ,La rive droite et la rive gauche.
Autres repères : Au milieu ,très...
tracking img