L'offre de monnaie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1453 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 5 : L’offre de monnaie

L’offre est rendue possible parce qu’ il y a création monétaire. Lorsque nous sommes dans un système bancaire hiérarchisé, coexistent en même temps deux types de monnaie (monnaie centrale et monnaie bancaire). Ces deux monnaies sont liées entre elles (les opérations de compensation interbancaires) et du fait de l’existence de la banque centrale, les banques dedépôts sont confrontées à des réserves obligatoires. Dès lors que l’on pose l’idée qu’il existe une relation entre ces monnaies, on se pose une question : relation causale ou pas ? Réponse : oui. Le grand débat qui fait l’objet d’un désaccord entre les économistes : le sens de la causalité. Est-ce la monnaie centrale qui va entrainer la monnaie bancaire ou vice versa ? Selon la réponse, il y auraune conception différente de la politique monétaire.
* Monnaie exogène/endogène
* Multiplicateur de crédit et le diviseur de crédit

1. Relation monnaie centrale / monnaie bancaire

Cette relation, il y a deux moyens de la mettre en évidence :
* En termes de flux
* En termes de stock
Pour les faire apparaitre, on va partir du principe que nous raisonnons au niveau del’ensemble des banques de dépôt (approche macroéconomique). On va considérer que les agents non financiers résidents utilisent systématique des billets pour payer une partie de leurs dépenses et que la proportion des paiements en billet qu’ils réalisent va être représentée par b.
On va considérer que les banques doivent respecter un taux de réserve obligatoire auprès de la BC, et qu’il va être représentépar h.

2.1. Approche en termes de flux

On va considérer que les banques dans leur ensemble disposent d’un montant de réserve excédentaire d’un montant de 100 et qu’elles vont décider d’utiliser la totalité de ces réserves pour accorder de nouveaux crédits à leurs clients. Création monétaire qui va se faire par vagues dans le temps.
Valeur pour la proportion de billet :
b = 20% despaiements = 0.2
h = 10% des dépôts = 0.1

Vagues de crédit | Réserves excédentaires | Crédits nouveaux | Demande de billets | Solde des dépôts | Réserve obligatoire | Total des fuites |
1ère | 100 | 100 | 20 | 80 | 8 | 28 |
2ème | 72 | 72 | 14.4 | 57.6 | 5.76 | 20.16 |
3ème | 51.84 | 51.84 | 10.37 | 41.47 | 4.15 | 14.52 |
nème | 0 | 0 | 0 | 0 | 0 | 0 |
TOTAL | - | 357 | 71.4 |285.6 | 28.6 | 100 |

Déterminer comment on calcule la vague n°2 en fonction de la vague n°1.
* Cn+1 / Cn
Cn+1 = (Cn – Cnb) – (Cn – Cnb)h
Cn (1 – b) – Cn (1-b)h
Cn [(1-b) – (1-b) h]
Cn [(1-b)(1-h)]
(1-b)= (1-0.2) = 0.8
(1-h)= (1-01) = 0.9
Donc:
Cn+1 = Cn [(1-b) (1-h)]
Cn (0.8 x 0.9) = Cn x 0.72

Vérification:
100 x 0.72 = 72
72 x 0.72 = 51.84
C’est une suite arithmétique deraison 0.72.
Total C1 = C1 x 1/(1-q)
= C1 x 1/(1-0.72) = 1/0.28
1/1-(1-b)(1-h) = 1/1-(1-b)-(1-b)h
1/1-1+b+(1-b)h
Cn+1 = Cn x 1/b+(1-b)h = Cn x k
Si on augmente b ou h, ça diminue k
Si on diminue b ou k, ça augmente k

* Un crédit nouveau représente un total de crédit nouveau de 350.

2.2. Une relation en termes de stocks.

On va mettre en relation la monnaie centrale (Mc) et lamonnaie bancaire (M). Billet (B) et dépôts (D). Réserves obligatoire (R)

M = B + D
Mc = B + R
M en fonction de Mc
M =… x Mc

On sait que :
b =
h =

M = B + D D = M – B = M – bM = M (1-b)
Mc = B + R
Mc = bM + RD = bM + h (1-b)M = M [b + h (1-b)]
M= 1/ [b+h(1-b)]
Avec le petit k, on voit qu’il existe au niveau macro une relation entre M et Mc qui va dépendre de la liquiditébancaire.

Les économistes ont mis en place une relation de causalité, c’est une relation de causalité univoque. Deux conceptions de l’offre de la monnaie qui émergent :
* Soit c’est M qui est la cause de Mc
* Soit c’est Mc qui est la cause de M
Pourquoi cette question : la réponse que l’on va apporter va déterminer qui de la banque centrale ou des banques joue un rôle moteur en...
tracking img