L'organe presidentiel de mediation du benin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1060 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
HISTORIQUE DE L’OPM
L’institutionnalisation du Médiateur de la République au Bénin a connu diverses péripéties politico-juridiques depuis plusieurs années.  En effet, depuis, la Conférence des forces vives de la Nation tenue du 19 au 28 février 2006, le Bénin s’est doté d’institutions démocratiques qui animent la vie politique du pays.
 
Au nombre des institutions devant réguler la viepolitique et sociale du pays, il était prévu un Médiateur de la République comme c’est le cas dans de nombreux pays. Malheureusement, le pays sortant d’une crise politique, économique et sociale sans précédent, l’institution du Médiateur de la République a été purement et simplement sacrifiée sur l’autel des difficultés économiques et budgétaires.
Les institutions républicaines acceptées donc par laConférence, validées par le Haut Conseil de la République, qui tenait lieu de parlement de transition, ont été installées conformément à la Constitution du 11 décembre 1990, avec au finish, un remarquable retard.
Le fonctionnement de ces institutions, a révélé au fil du temps, quelques tares qui sont entre autres, dues à la complexité des procédures administratives et à l’état d’esprit même desfonctionnaires qui, assemblées, engendrent la mal gouvernance.
Ces constats partagés dans les autres pays africains, ont appelés quelques mesures, au nombre desquelles, l’institution du Médiateur de la République, un organe qui ne dépend d’aucun pouvoir, qui a une autonomie de gestion et qui a pour mission d’assurer la protection du citoyen face à la toute puissance de l’Administration. L’organedevra œuvrer pour l’amélioration de la gouvernance dans l’administration qui va induire de meilleurs rapports avec les usagers et les forces sociales.
L’institutionnalisation du Médiateur de la République au Bénin a connu diverses péripéties politico-juridiques depuis plusieurs années.  En effet, depuis, la Conférence des forces vives de la Nation tenue du 19 au 28 février 2006, le Bénin s’est dotéd’institutions démocratiques qui animent la vie politique du pays .
 
Au nombre des institutions devant réguler la vie politique et sociale du pays, il était prévu un Médiateur de la République comme c’est le cas dans de nombreux pays. Malheureusement, le pays sortant d’une crise politique, économique et sociale sans précédent, l’institution du Médiateur de la République a été purement etsimplement sacrifiée sur l’autel des difficultés économiques et budgétaires.
Les institutions républicaines acceptées donc par la Conférence, validées par le Haut Conseil de la République, qui tenait lieu de parlement de transition, ont été installées conformément à la Constitution du 11 décembre 1990, avec au finish, un remarquable retard.
Le fonctionnement de ces institutions, a révélé au fil dutemps, quelques tares qui sont entre autres, dues à la complexité des procédures administratives et à l’état d’esprit même des fonctionnaires qui, assemblées, engendrent la mal gouvernance.
Ces constats partagés dans les autres pays africains, ont appelés quelques mesures, au nombre desquelles, l’institution du Médiateur de la République, un organe qui ne dépend d’aucun pouvoir, qui a uneautonomie de gestion et qui a pour mission d’assurer la protection du citoyen face à la toute puissance de l’Administration. L’organe devra œuvrer pour l’amélioration de la gouvernance dans l’administration qui va induire de meilleurs rapports avec les usagers et les forces sociales. Après quelques mois d’exercice sous le régime de ce décret, le Gouvernement l’a modifié en prenant en compte lesrecommandations du colloque international sur la médiation de décembre 2007. Le décret N° 2008-158 a donc abrogé le précédent et a servi de base juridique aux activités de l’Organe jusqu’à l’adoption quasi unanime de la loi N° 2009-22 du 11 août 2009 instituant le Médiateur de la République du Bénin par l'Assemblée Nationale.
 
MISSIONS ET ORGANISATION
« Le Médiateur de la République reçoit les griefs...
tracking img