L'origine du concept de nouvel ordre mondial et ses effets

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 45 (11127 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre n° 2 : A la recherche d’un nouvel ordre mondial (depuis 1991)
Introduction
- définition du sujet (termes et cadrage) :

Au tout début des années 1990 s’achève une double séquence chronologique : les États-Unis se trouvent sans adversaire militaire ; le système d’économie communiste disparaît d’Europe, tandis que la Chine, qui a introduit l’économie de marché en 1978, l’officialise en1993. Les successeurs de R. Reagan (GEORGES BUSH (SENIOR), WILLIAM JEFFERSON (BILL) CLINTON) annoncent et cherchent alors à imposer un "nouvel ORDRE MONDIAL". La notion d’ORDRE MONDIAL signifie à la fois les tentatives de régulation dans un univers marqué par le désordre (mise en ordre) et d’autre part l’agencement et les grandes lignes de force d’un monde en gestation (organisation). La chute del’URSS et d’autres éléments positifs laissent penser que le monde de l’après guerre froide pourrait être plus pacifique, plus sûr.
- problématique :

La période qui s’ouvre en 1991 confirme-t-elle cet espoir d’un nouvel ORDRE MONDIAL ? La fin d’un monde bipolaire et le triomphe de l’HYPERPUISSANCE américaine marquent-ils le début d’un nouvel ORDRE MONDIAL ou bien d’un DESORDRE INTERNATIONAL ?- annonce du plan :

Nous verrons d’abord comment le monde est, depuis 1991, dominé par la puissance américaine. Puis nous étudierons quels sont les autres puissances. Enfin, nous nous montrerons que le monde actuel est aussi marqué par des tentatives pour redéfinir la coopération internationale, la sécurité collective et le MULTILATERALISME.

A. LEONARD. Lycée Français de Varsovie.2008-2009.

Leçon n° 10. Un monde dominé par la « pax americana »
Introduction
- définition du sujet (termes et cadrage) :

On s’était posé la question de savoir si les Etats-Unis avaient gagné la guerre froide. Il est clair en tout cas qu’au début des années 1990, avec l’effondrement du communisme, ils se retrouvent dans une situation inédite dans leur histoire, seul Grand du monde.
-problématique :

Peut-on dire que le monde actuel est un monde UNIPOLAIRE dominé par l’HYPERPUISSANCE américaine ?
- annonce du plan :

Nous verrons d’abord comment le leadership américain s’affirme entre 1991 et 2001, dominé par la puissance américaine. Puis nous étudierons quels sont les nouveaux acteurs, les nouveaux conflits et les nouveaux enjeux depuis 1991. Enfin, nous nous montrerons que depuis2001 on peut parler d’un UNILATERALISME américain.

1.1. L’après-guerre froide : le leadership américain (1991-2001)
1.1.1. Un pacifisme et un MULTILATERALISME affichés par les Etats-Unis En 1991, GEORGES BUSH (SENIOR) annonce l’instauration d’un nouvel ORDRE MONDIAL (« new world order »). Il désigne ainsi la mise en place un monde de paix et d’harmonie qu’il espère à l’issue de la guerre froide.Dans un discours à l’ONU, il propose d’appuyer ce « nouvel ORDRE MONDIAL » sur la démocratie libérale, la liberté organisée des échanges, la concertation des puissances, le droit des peuples à disposer d’eux mêmes, le caractère inviolable des frontières. La politique internationale des Etats-Unis doit être basée sur deux grands principes : - interventionnisme à chaque fois que les « intérêtsvitaux » du pays sont en danger - MULTILATERALISME c’est-à-dire à la fois respect des résolutions de l’ONU et recherche de larges coalitions et d’« accords de sécurité mutuelle ». On peut alors parler de monde UNIPOLAIRE, dominé par une HYPERPUISSANCE, la première puissance globale de l’histoire. C’est la thèse de l’hégémonie américaine. Dans cette description, les Etats-Unis seraient les « gendarmesdu monde ». Dans les premières années qui suivent la fin de la guerre froide, on peut croire que les Etats-Unis vont mener à bien cette mission et promouvoir le respect des institutions internationales et du droit. L’Amérique a désormais les mains libres pour faire cesser le conflit israélo-palestinien. En octobre 1993, à Washington, le premier ministre israélien et son ministre des affaires...
tracking img