L'orque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2624 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’orque

[pic]

Van himbeeck Lisa
19/ 02/ 2008 2A n°24

1. Introduction

L’ orque, ou épaulard, est le membre le plus gros et le plus cosmopolite (=Il vit dans toutes les régions du monde) de la famille du dauphin.

Son nom latin d’Orcinus orca a plusieurs significations dont les plus connues sont : « celui qui apporte la mort » ou « démon de l’enfer ». Cesont les Romains qui ont donné ce sens au nom latin de l’orque
Le terme "orque" est un nom féminin. Les deux genres sont toutefois autorisés ; on peut dire écrire "un" orque et "une" orque ; mais un "épaulard" reste lui masculin.
L’orque est un mammifère et pas un poisson. Il fait partie de l’ordre des cétacés qui regroupe la baleine, le dauphin et le marsouin et du sous-ordre des odontocètesou cétacés à dents. L’orque fait partie de la famille des delphinidés (ou dauphins). Il en est le plus rapide (pouvant nager jusqu’à une vitesse de 50km/h).
En tant que mammifères, les cétacés ont beaucoup de points communs avec les mammifères terrestres (dont l'homme) :
• ils mettent au monde des petits qui ressemblent à des adultes miniatures (viviparité) ;

• ils allaitent leurspetits (les cétacés femelles possèdent des mamelles) ;

• ce sont des animaux "à sang chaud" (ils sont homéothermes, c'est-à-dire que les organes de l'organisme sont maintenus à une température pratiquement constante) ;

• ils respirent de l'air grâce à des poumons, ce qui les oblige à remonter régulièrement à la surface de l’eau

• ils portent quelques poils, un vestige depilosité qui persiste ou non après la naissance.

2. Observation des orques

a) milieu de vie

L’orque vit dans tous les océans mais surtout dans les eaux froides.
[pic]
(en rouge : répartition de l’épaulard)

Les plus grand risques qui pèsent sur les orques du nord de l'Océan Pacifique est la pollution par les produits chimiques. Des chercheurs ont montré que si on ne faisait rien pourrendre leur habitat plus sain, les orques auront disparu dans 150 ans. Les orques sont aussi menacés par des filets de pêches, dans lesquels ils se noient, car ils ne peuvent pas remonter vers la surface pour respirer.

b) anatomie externe

[pic]

L’orque, avec son corps trapu, possède une longue nageoire dorsale et pointue pouvant mesurer jusqu’à 2 mètres. Il mesure lui-même de 5 à 9 mètreset peut peser presque 9 tonnes.

Son ventre est blanc et il a une tache blanche au-dessus et en-dessous de l’oeil. Il possède environ 40 à 50 dents pointues.

On peut facilement distinguer le mâle de la femelle grâce à la nageoire dorsale.
Celle de la femelle est courte et recourbée en arrière tandis que celle du mâle est droite.

3. Anatomie interne de l’orque

a) système respiratoireLes orques ont une respiration pulmonaire semblables à celle des homme. Ils respirent par leur évent situé au-dessus de leur tête.

Les Odontocètes ont en commun un évent unique qui leur permet de respirer (c’est en fait l'ancêtre des orifices nasaux). Il a pour but la fermeture des voies respiratoires lorsque l'animal est sous l'eau. Durant la totalité de l'immersion, l'évent reste fermégrâce à de puissants muscles. Lors de la remontée en surface, c'est l'évent qui va le premier être en contact de la surface de l'eau. A ce moment, l'orque décide (acte volontaire) d'ouvrir son évent, puis va expulser l'air chaud contenu dans ses poumons. Cette expulsion est rapide et puissante, telle un geyser.

Figure 1: Trajet de l’air en rouge
Le long des deux conduits nasaux, se trouvent lescavités (nasales) ou sacs vestibulaires. Un conduit tubulaire forme une connexion entre ce sac et une nouvelle poche (appelée sac prémaxillaire). A un niveau inférieur, les conduits nasaux vont fusionner, pour aboutir ensuite au larynx . Le larynx est sommaire. L'épiglotte crée une liaison entre la cavité nasale et la trachée. L'admission d'air dans les poumons est contrôlée par sphincter péri...
tracking img